Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’accord Ogefrem-Maersk matérialise la contrainte de souscription de la FERI

Published

on

L’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) et la filiale congolaise de l’armateur mondial Maersk viennent de matérialiser le caractère obligatoire de la souscription de la Fiche Électronique de Renseignement à l’Importation « FERI » pour toute cargaison à destination de la RDC.

En effet, cette matérialisation fait suite à la signature d’un accord de collaboration signé  à Kinshasa le 24 mai 2019 entre Patient Sayiba, le directeur général de l’OGEFREM et Michel Koffi, le directeur général de Maersk RDC.

D’après le patron de l’OGEFREM, la signature de cet accord avec Maersk s’inscrit dans la stricte observance de la réglementation sur le transport et la traçabilité du fret congolais à l’embarquement, soit dans tous les ports d’embarquement par où partent les cargaisons vers la RDC.

« Cet Accord vient aussi en appui à la réduction du temps dans le processus de dédouanement par la transmission anticipée via OGEFREM des documents de couverture de fret au Guichet Unique, interface de tous les services du cordon douanier », a précisé Patient Sayiba Tambwe.

A RE(LIRE) : OGEFREM, la nouvelle FERI entre en vigueur ce 1er décembre 2018 !

En outre, les deux institutions se sont engagées à poursuivre leur collaboration dans d’autres domaines d’intérêt commun, notamment le développement des plateformes logistiques pour faciliter les échanges commerciaux de la RDC.

La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur régional Maersk pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, Monsieur Theeuwes Thomas et quelques hauts cadres de l’Ogefrem.

En rappel, l’Office de gestion du fret multimodal (OGEFREM) s’est lancé dans un processus de reconquête de la couverture totale du fret congolais. Ainsi, la démarche pour Patient Sayiba Tambwe et son équipe, vise à renforcer le système de la traçabilité du fret congolais, de bout en bout (du fournisseur jusqu’au consommateur) et à tenir des statistiques fiables en vue de mieux promouvoir le commerce extérieur. 

Emilie MBOYO

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito