Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les banques commerciales désormais connectées au Switch monétique !

Published

on

Toutes les banques commerciales de la République Démocratique du Congo sont désormais connectées au Switch monétique.

Cette annonce était faite par le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo lors de la récente visite du Président Kenyan, Uhuru Kenyatta, le 21 avril 2021, à Kinshasa.

C’était à la cérémonie d’inauguration de la marque d’EquityBCDC.

Avec cette connexion, qu’est-ce qui va changer ? Quelle valeur ajoutée pour ces banques ?

Le Switch Monétique Interbancaire du Congo, SMIC est une plateforme commune de paiements électroniques pour toutes les banques commerciales et les tierces parties.

Historique de Switch monétique en RDC

C’est depuis le lundi 19 avril 2021 que les banques commerciales de la République Démocratique du Congo sont connectées au Switch monétique.

Depuis 2015, ce projet vise à mettre en place une monétique nationale interbancaire en République Démocratique du Congo.

Par ce projet, la Banque Centrale entend accompagner les banques commerciales et les autres institutions financières pour trouver des solutions de paiements électroniques interbancaires, à travers les cartes bancaires.

Le premier test était opéré le 23 décembre 2020 au siège de la Banque Centrale du Congo. Il s’inscrit dans le cadre du processus de modernisation du système national de paiement en République Démocratique du Congo placé dans une vision de grandes réformes qu’opère depuis quelques années l’Institut d’émission.

Le switch monétique permettra à la République Démocratique du Congo dans un premier temps de disposer d’un moyen de développer la monétique interbancaire en incluant l’ensemble des banques et établissements financiers de la place.

A noter aussi qu’avec l’intégration de la République Démocratique du Congo au système de paiement de la SADC et du COMESA, le périmètre de cette interbancarité sera sous régional.

Population cible de ce système

Le système de Switch monétique a comme cible, les porteurs de cartes notamment les salariés de la fonction publique, du secteur privé, des militaires, des policiers ainsi que la population issue des institutions de Microfinance et de clients des établissements émetteurs de monnaie électronique.

Il concerne aussi des commerçants tels que ceux de grande distribution, commerce de détail, des professionnels de santé, du tourisme, des loueurs de voitures, des entreprises de télécommunications et de production énergétique.

Valeur ajoutée de Switch monétique dans les banques commerciales

Avec cette connexion, il y aura interopérabilité entre les institutions financières. Ceci permettra de mutualiser les infrastructures monétiques, favorisera le développement du secteur bancaire, accroîtra le taux de bancarisation, facilitera l’inclusion financière ainsi que la promotion des produits de paiement électronique à travers la République Démocratique du Congo et préparera également le terrain à l’interconnexion vers l’étranger.

Il permettra aussi au pays d’atteindre un meilleur taux de pénétration des produits liés à la monétique et rencontrer le besoin de mobilité de la population.

Pour rappel, ce projet de Switch monétique est né du constat selon lequel la couverture actuelle par les textes en vigueur en République Démocratique du Congo des principaux axes nécessaires à l’existence d’un cadre adapté à un système de paiement est lacunaire.

Il en ressort que ce système ne couvre pas les instruments de paiement tels que le prélèvement, les paiements par carte bancaire ou par téléphone mobile.

Il ne reconnaît pas la compensation manuelle ; comporte une pénalisation très importante pour les chèques impayés ; ne prévoit pas la signature électronique et la preuve électronique de transaction.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito