Connect with us

a la une

RDC : OGEFREM arrête ses recettes prévisionnelles à 64 millions USD pour 2019

Published

on

L’Office  de gestion du fret multimodal (OGEFREM) a arrêté ses recettes prévisionnelles à 64 millions de dollars américaines pour l’exercice 2019. Ce qui représente une moyenne mensuelle de 5,3 millions USD. Son directeur général, Patient Sayiba l’a révélé mardi 27 novembre 2018 à  l’ouverture des travaux de la session budgétaire de l’entreprise. C’était en présence des directeurs, cadres et de la délégation syndicale.

La politique managériale de l’office prévoit, selon les prévisions budgétaires sus-évoquées, un accroissement des recettes de 30% par rapport à l’exercice 2018.

A en croire Patient Sayiba,  l’évaluation à mi-parcours de l’exercice finissant, se situe autour de 90%  de performance des recettes réalisées. A moins deux mois de la clôture de cette année, a-t-il souligné, environ 41 millions USD sur les 45,5 millions USD des recettes attendues ont été atteints.

Dans la perspective de cette croissance, le directeur général compte sur des actes générateurs mis en place pour poursuivre cet élan de performance. Il s’agit notamment de la Fiche électronique des renseignements à l’importation (FERI) et  les redevances minières, les recettes pétrolières, les recettes du port sec de Kasumbalesa grâce l’accompagnement des partenaires.

Il a indiqué qu’en dépit, des perspectives de l’économie mondiale pour 2019, présentées par le FMI, la Banque mondiale et d’autres bureaux d’études économiques qui entrevoient une croissance en proportion faible comparée à celle de 2017-2018, l’OGEFREM va tenir sa promesse.

A RE(LIRE) : Patient Sayiba inaugure l’ère de la redevabilité à l’Ogefrem !

Par ailleurs, le Directeur général a laissé entendre que les réformes initiées par son comité de gestion portent déjà des fruits, indiquant que l’Office  est en train  de reconquérir  sa souveraineté dans le domaine  de gestion du fret congolais.

« Plus jamais les données sur le fret à l’import du pays seront détenues et gérées à l’étranger », a martelé Patient Sayiba.

Quant aux dépenses courantes et d’investissement, le directeur général a souligné que la grosse dépense de l’Office se situe au niveau des charges du personnel, l’aménagement  de l’aire  de stationnement du terminal containers du port sec de Kasumbalesa, l’acquisition des véhicules de fonctions pour les cadres.

Pour ce qui est  des dépenses d’investissement, l’OGEFREM entend les orienter vers l’acquisition de nouveaux sites à Lufu, Kasindi, Dilolo, Goma et Bunia, en vue de l’érection  des plateformes  logistiques et des espaces administratifs

ACP/Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : Ogefrem, Sayiba dresse le bilan de l’an un de son Comité !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :