Connect with us

a la une

RDC : OGEFREM, l’Intersyndicale annonce l’arrêt de travail dès le 26 Juin 2017

Published

on

RDC : OGEFREM, l’Intersyndicale annonce l’arrêt de travail dès le 26 Juin 2017

L’intersyndicale des agents de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) annonce l’arrêt de travail à partir du lundi 26 Juin 2017. Elle note, une fois de plus, que la bonne foi de travailleurs a été diluée avec le regret dans les négociations protocolaires non suivies d’exécution. Ce qui installe une « dérive sociale et professionnelle » imputable à la Direction Générale, déplore l’intersyndicale dans la lettre adressée à Anatole Kikwa avec ampliation ses supérieurs hiérarchiques.

« Après épuisement de toutes les voies de conciliation, après les négociations avec des résolutions non respectées et après la longue patience des travailleurs espérant une suite des interventions de leurs Excellences Messieurs les Ministres de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance Sociale et du Transports et Voies des Communications, pour amener l’employeur à écouter leur voix, les cadres et agents de l’OGEFREM décident d’observer un mouvement de grève générale sur toute l’étendue de la République pour user de leur droit prévu à l’article 39 de la Constitution en RDC jusqu’au recouvrement de leurs droits et avantages sociaux volontairement confisqués », lit-on dans la lettre.

Pour se conformer à la procédure face à la volonté irrévocable des travailleurs,   l’Intersyndicale donne à l’employeur 6 jours ouvrables à dater du 15 Juin 2017 pour un arrêt immédiat de travail à partir de ce lundi 26 Juin 2017 dans toutes les entités de l’OGEFREM « si toutes les créances dues aux agents et cadres de l’OGEFREM ne sont pas apurées ».

Elle affirme que cela devrait se faire conformément à l’article 3 de l’Arrêté Ministériel n° 12/CAB.MIN/ETPS/039108 du 08 Août 2008 portant fixation des droits et obligations des employeurs et des travailleurs, parties à un conflit de travail.

Dans cette même correspondance, l’Intersyndicale décrit la situation comme étant plus dramatique qu’il y a une année.

Et de préciser : « les cadres et les agents, désormais habitués aux promesses toutes fallacieuses, jamais respectées, dilatoires et les annonces en pompe destinées à les diviser, traînent pour certains 4 mois d’arriérés des salaires, pour d’autres entre 3 et 2 mois, sans compter la dette sociale liée à caisse de secours à Kinshasa, à la retraite, au déguerpissement des services (Dar-es-Salaam, Goma, …), et au remboursement des créances diverses, notamment les soins de santé ».

Nombreux sont ceux qui pensent que la situation que traverse l’OGEFREM ne peut qu’être résolue grâce à l’intervention du Président de la République, Chef de l’Etat afin de pouvoir remettre l’ordre dans cette entreprise qui, selon certains agents, est victime de la mauvaise gestion de sa Direction Générale.

Zoom Eco  

A RE(LIRE) :

RDC : OGEFREM, le syndicat salue le contrôle fiscal ordonné par Samy Badibanga !

RDC : Contentieux Fiscal, la délégation syndicale de l’OGEFREM interpelle Anatole Kikwa !

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :