Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : quatre effets socio-économiques attendus du port sec de Kasumbalesa !

Published

on

« Etant connecté à sept ports maritimes internationaux, le port sec de Kasumbalesa deviendra un maillon stratégique dans la chaîne logistique internationale notamment pour l’Afrique australe », vient de déclarer le directeur général de l’Ogefrem, Patient Saiba. L’exploitation de cet ouvrage produira des effets positifs sur le plan socio-économiques et fiscal.

En effet, Kasumbalesa modernisé sera une plateforme logistique qui va relier les différents modes de transport pour la manutention, le stockage et l’inspection réglementaire des marchandises faisant l’objet d’échanges internationaux et l’exécution des formalités douanières.

Quatre effets attendus

L’opérationnalisation de ce projet ambitieux permettra au port sec de Kasumbalesa de répondre à sa vocation non seulement d’être le prolongement de différents ports maritimes, à travers lesquels passent le fret import-export de la RDC, mais qui sera aussi et surtout un véritable terminal.

Primo. L’investissement à réaliser, environ 300 millions USD, va impacter positivement la vie économique de la province du Haut Katanga, ainsi que le développement de la cité de Kasumbalesa.

Secundo. Ce projet va créer au moins 2 000 emplois directs et 5 000 indirects sans compter d’autres avantages sociaux dont l’urbanisation de la cité (hôpitaux, centre de santé, etc.)

Tertio. Une fois terminé, il va faciliter le déroulement du commerce de toute la zone de l’Afrique australe et de l’Est. Ce qui lèvera ainsi le goulot d’étranglement que constitue ce jour la traversée du poste frontalier de Kasumbalesa.

Enfin, les activités du port sec de Kasumbalesa opérationnel auront une incidence sur les recettes publiques et la prospérité des activités des opérateurs économiques. Et la meilleure gestion du trafic va mettre fin à la fraude douanière et maximiser les recettes.

A RE(LIRE) : Kabila lance les travaux d’érection du port sec de Kasumbalesa !

Décrivant les caractéristiques de cet ouvrage, le directeur général de l’Ogefrem a précisé  qu’il sera doté non seulement de tous les équipements et infrastructures nécessaires au traitement du fret (chargement, déchargement, stockage, groupage, entreposage, …) mais aussi de tout le dispositif administratif lié à l’inspection, au contrôle et au dédouanement des marchandises de manière fiable, rapide et en toute sécurité (bureaux de douane, d’immigration, office de contrôle, quarantaine, police, …)

« Nous recommandons cet ouvrage entre les mains de Dieu. Les saintes écritures disent : Si l’Eternel ne bâtit pas la maison, ceux qui la bâtissent, les font en vain. Que Dieu bénisse la RDC », a conclu Patient Saiba.

Gérard KANGOMBE | Zoom Eco

Advertisement

Edito