Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : SCPT, cap sur la fiabilisation du réseau de la fibre optique !

Published

on

La ligne de la fibre optique Moanda – Kinshasa étant déjà construite avec beaucoup de malfaçons, une panne due aux travaux d’agrandissement de la route nationale N° 1 au niveau de Songololo a perturbée la fourniture de la connexion ces trois dernières semaines. Des répercussions ont été ainsi ressenties par les Télécoms et leurs abonnés. Pour y remédier, la Société Commerciale de Poste et Télécommunication (SCPT) exécute une intervention Urgente qui s’inscrit dans un Plan Global de fiabilisation du réseau.

Priorité, remplacer 6 Km de câble défectueux
Pour faire face aux dégâts constatés par la mission d’évaluation de la SCPT, apprend-t-on d’une source interne, le Directeur Général intérimaire a passé une commande expresse de 12 Km de câble à fibre optique de haute qualité. Ce qui représente le double de la longueur endommagée, afin de couvrir d’éventuels besoins à court terme.

Hormis le câble, des pièces de rechange (notamment des joint box) de meilleure qualité ont également été commandés. La livraison de ces équipements est attendue dans les prochaines heures dans le Kongo central où les travaux s’exécutent depuis quelques jours. La fin de ces travaux est prévue d’ici la fin de la semaine prochaine, précise la même source.

Confiance à l’expertise de l’entreprise

Dans les couloirs de la SCPT, les agents réjouissent du fait que des techniciens-maisons (ingénieurs qualifiés et compétents) soient réquisitionnés pour entreprendre cette intervention urgente. Alors que par le passé, c’était un domaine réservé à des sociétés de sous-traitance. Ceci constituait une charge supplémentaire sur la trésorerie de la société et la plongeait souvent dans un endettement injustifié.

« Il ne s’agit pas ici de rafistolage mais de poser des actions concrètes de réparation, de remplacement des câbles, d’entretien de panneaux solaires sur les sites, de maintenance des sites et d’approvisionnement des groupes électrogènes sur les sites », a indiqué un cadre de la Direction technique parlant du travail auquel ils s’emploient.

A l’en croire, la Direction Générale a pris la résolution de prépositionner des équipes d’intervention dans plusieurs secteurs mais surtout au plus près des zones d’exploitation, avec des pièces de rechange et du matériel perfectionné afin d’intervenir en cas de besoin.

Cadre permanent SCPT-Télécoms

Entre la SCPT et les Télécoms, il existe un cadre permanent d’échanger d’informations techniques liées aux travaux ainsi qu’au suivi de la connexion à fibre optique. Et le Comité Umba y veille au quotidien afin de garantir une écoute adaptée et un suivi commercial qui réponde à leur demande.

« Chacun des opérateurs est conscient de la situation actuelle de la fibre optique mais surtout des efforts que nous déployons au quotidien pour rencontrer leurs attentes. La SCPT met tout en œuvre pour éviter que ce genre d’incident ne nuise au business, notre objectif est de garantir un taux de disponibilité mensuel de 99 pour cent, selon les standards internationaux en la matière », a indiqué Patrick Umba répondant à une question devant la presse.


Fibre optique, la Plan de fiabilisation du réseau

La SCPT est engagée à fiabiliser le réseau à fibre optique en RDC. Cela passe notamment par une révision complète des procédures opérationnelles et un investissement tant humain que matériel conséquent. Des analystes avertis parlent de 6 à 8 millions de dollars simplement pour la ligne Moanda – Kinshasa. Tous les moyens semblent être mobilisés et les discussions sont encours au niveau du Gouvernement.

A moyen terme, apprend-t-on, la SCPT travaille sur l’interconnexion avec Brazzaville (connexion sur 1.6 Km) où les travaux en cours pourraient se terminer au mois d’avril prochain. La RDC va aussi se connecter à toute l’Afrique australe par Kasumbalesa à la sortie de la Zambie où il ne reste que quelques kilomètres à poser au plus tard au mois d’octobre 2017.

La bonne nouvelle de la SCPT pour les opérateurs télécoms c’est l’augmentation de la capacité de 10 Gigabits actuellement à 100 Mégabits avant la fin de l’année. Le processus est déjà lancé afin de leur permettre d’étoffer l’offre internet en RDC.

Si ce Plan de fiabilisation du réseau de la fibre optique bénéficie de l’appui total du Gouvernement, les effets ne tarderont pas à se faire sentir. Les télécoms et leurs consommateurs (abonnés) n’attendent qu’une connexion fiable, sûre et performante.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : L’état crée une nouvelle société pour gérer la fibre optique !

RDC : Fiasco de la fibre optique, mauvaise qualité d’internet !

RDC : Fiasco de la fibre optique, à qui la faute ?

RDC : Fibre optique, les gâchis ?

Advertisement

Edito