Connect with us

a la une

RDC : SCTP-Japon, un partenariat en gestation pour la réhabilitation des ports

Published

on

Un accord de partenariat entre le Japon et la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) est en gestation. Il vise la réhabilitation des ports de  Kinshasa, de Kisangani en province de la Tshopo et le port maritime de Matadi dans la province du Kongo central. Une délégation japonaise vient de boucler sa deuxième mission à Kinshasa.

En effet, cette délégation a été conduite par le ministre délégué à l’Economie du gouvernement nippon, M. Seki. Elle a visité mercredi 5 février 2019 les installations portuaires du port fluvial de Kinshasa, en prévision de la conclusion d’un accord de partenariat.

Celui-ci prévoit également la dotation des ports précités en  matériels performants de manutention, notamment des grues  et des portiques.

« Le gouvernement Japonais poursuit des  discussions  avec la SCTP. A ce jour, nos pourparlers sont très avancés. Nous avons compris l’importance de  ces ports  et leurs  contributions  dans l’économie congolaise », a déclaré M. Seki au terme de la visite.

Le ministre délégué à l’Economie  du gouvernement japonais a exprimé sa satisfaction quant au flux de marchandises que traite le port de Kinshasa et l’importance de sa position qui facilite la traversée sur le fleuve Congo entre Kinshasa et Brazzaville.

« Un port rempli deux fonctions, la première consiste en l’obligation de transporter des matériels et des marchandises et la deuxième se rapporte à en tirer profit donc de bénéfices », a-t-il indiqué.

Pour le directeur général de la SCTP, Daniel Mukoko Samba cette deuxième visite de la série en un mois témoigne de l’intérêt  qu’accorde le Japon au projet de réhabilitation des ports de Kinshasa, de Kisangani et le port maritime de Matadi.

Et d’ajouter, d’après l’ACP : « elle  vient solidifier les négociations entamées depuis 2018 entre  les deux parties. Une autre délégation du même pays est attendue dans un proche avenir. Celle-ci se rendra à Kisangani, dans la province de la Tshopo. »

Au-delà de ce premier projet, les japonais sont également intéressés à construire un nouveau port à Maluku. Cette commune pourra être reliée au centre-ville de Kinshasa par une ligne ferroviaire dont la construction rentre dans le cadre du fonds de contrepartie du gouvernement japonais.

Agnès KAYEMBE | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :