Connect with us

a la une

RDC : SMIG, Tshibala autorisé à signer le Décret fixant le nouveau taux journalier !

Published

on

Le gouvernement central vient d’approuver, au Conseil des ministres du mardi 8 mai 2018, le projet de Décret portant fixation du Salaire minimum interprofessionnel garanti des allocations familiales minima et de la contre-valeur (SMIG). Dès lors, le premier ministre est autorisé à matérialiser cette décision par la signature de l’acte requis. C’est plus qu’imminent.

En effet, c’est depuis le 1er janvier 2018 que le nouveau taux journalier du SMIG devrait passer de 1 680 à 7 075 francs congolais. Hélas, l’attente de l’entérinement de cette révision à la hausse par L’Exécutif national a été longue de 4 mois et 8 jours.

Dans le milieu des syndicalistes, il s’agit d’une avancée majeure dans le combat de tous ceux qui exigent la justice distributive en RDC.

Le Conseil national de Travail (CNT) est une tripartite Employeurs – Travailleurs- État. Le 2 novembre 2017, il avait statué sur ce nouveaux taux qui représentait, à l’époque 5 dollars américains par jour. Mais avec la dépréciation de la monnaie, ce SMIG ne représente actuellement que 4,35 USD au taux du jour de 1 630 CDF.

D’après les explications du président de l’intersyndicale nationale du Congo, Guy Kuku, ce salaire ne sera pas payé par l’Etat mais par les employeurs. Et, c’est pour la première fois que les employeurs ont accepté ce SMIG sans rouspéter.

A ce stade, la balle est dans le camp du chef du gouvernement, Bruno Tshibala pour prendre le Décret et rendre opérationnel le nouveau taux journalier du SMIG en RDC.

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : secteur public, trois jours de grève pour exiger la révision du Smig de 1 à 5 USD le jour !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :