Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : supprimer «Go-pass» et auditer la RVA, Fatshi face à ses responsabilités !

Published

on

Le député national, Claudel André Lubaya a recommandé au président de la République de faire usage de ses prérogatives constitutionnelles pour supprimer la perception de la taxe dite «Go-Pass». Cette suppression devrait être accompagnée d’un audit de l’agent percepteur, à savoir : la Régie des voies aériennes (RVA).

« J’en appelle ainsi à la suppression de toutes les barrières intérieures et plus particulièrement du Go-pass et autres taxes similaires, devenus un lourd fardeau financier pour les voyageurs et une source inépuisable d’enrichissement pour des réseaux maffieux», a plaidé l’élu des circonscriptions de Kananga et Kazumba dans le Kasaï central.

La témérité avec laquelle le Go-pass est perçu depuis 2009 et l’opacité dans laquelle il est géré, 10 ans après sont les deux raisons qui poussent Claudel André Lubaya a dénoncer le caractère nocif et inique de cette taxe.

Dès lors, il estime qu’il va de soi que la RVA, agent percepteur, soit audité pour éclairer le peuple que l’affectation de ces ressources publiques levées même sur des nourrissons.

Évoquant les articles 69, 74 et 30 de la Constitution de la République, cet élu du peuple place le chef de l’Etat devant ses responsabilités se Garant de la nation ayant prêté serment pour oeuvrer en faveur de l’intérêt général et le respect des droits de la personne, lesquels sont menacés.

« La suppression de toutes ces entraves contribuera au renforcement de l’Etat de droit dans son volet relatif à l’équité de l’impôt par la lutte contre es tracasseries, à la traçabilité de la dépense publique et surtout à.l’élimination des abus de pouvoir. Car, un pouvoir qui s’exerce par des décisions injustes et abusives est incompatible avec l’État de droit ; c’est le cas du Go-pass et de toutes les autres tracasseries imposées aux citoyens dans les aéroports, ports et autres postes d’entrées et de sortie du territoire et même ceux liés aux déplacements intérieurs», a conclu Claudel André Lubaya dans une communication publique.

Emilie MBOYO

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito