Connect with us

a la une

RDC : vers l’inauguration de Congo Palace, le luxueux hôtel 5 étoiles de la Caisse nationale de sécurité sociale

Published

on

RDC : vers l’inauguration de Congo Palace, le luxueux hôtel 5 étoiles de la Caisse nationale de sécurité sociale 1

Grâce à l’action managériale d’Agnès Mwad Katang, directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), un hôtel 5 étoiles est sorti des terres dans la commune de Makiso à Kisangani. Le chantier de ce somptueux hôtel baptisé « Congo Palace » a récemment été visité par la

ministre d’Etat en charge du Travail, emploi et prévoyance sociale, Néné Nkulu, accompagnée de la directrice générale Agnès Mwad. Après évaluation des travaux déjà effectués sur ce site, Agnès Mwad a annoncé l’inauguration imminente de cette œuvre d’art, expression d’un « mixage de cultures. »

«L’hôtel est presque fini. Nous attendons être fixés pour l’inauguration. En attendant, nous allons procéder à la préouverture de cet hôtel. Nous pensons le faire entre novembre et décembre. Cela dépendra du gouvernement », a déclaré la directrice générale de la CNSS, annonçant par la même occasion qu’ils sont à la quête d’un gestionnaire par appel d’offres international. 

Congo Palace est un joyau dont le pavé du hall est fait en marbre et celui des chambres en bois d’ébène. Son confort en fait un hôtel 5 étoiles avec des chambres simples, des suites junior et une suite présidentielle.

Son décor intérieur est une pure merveille, un vrai régal pour les yeux, grâce notamment à un mixage des cultures transparaissant dans le design du bâtiment. Cet hôtel, selon la description faite par Agèns Mwad, fait côtoyer culture africaine, européenne et asiatique, non sans faire honneur à l’art artisanal des Boyomais et autres populations Rd Congo. 

«Les œuvres d’art qui ornent cet édifice ont été fabriquées aussi bien à Kisangani qu’à Kinshasa. C’est ce mixage des cultures qui fait la particularité de l’hôtel », a souligné Mwad qui, tombée sous les charmes de cette bâtisse avant même la conclusion des travaux, a confessé : « on n’a pas d’ouvrage semblable dans le pays». 

Au-delà de ce qu’une certaine opinion peut penser, Agnes Mwad est rassurante et confiante quant à la rentabilité de cet ouvrage, tellement qu’elle ne s’est pas lancée dans cette aventure sans des études au préalable. 

« Nous avons étudié le marché à Kisangani. Nous nous sommes rendus compte que tous les hôtels de Kisangani n’offrent qu’une capacité d’accueil de 200 chambres. Et Congo Palace ajoute à cette capacité 95 chambres supplémentaires », a expliqué la Directrice générale de la CNSS. 

Avec Congo Palace, Agnès Mwad n’a jamais trouvé aussi meilleure expression de la mise en œuvre de la politique managériale définie par le Conseil d’administration de la CNSS. Cette dame à la vision perspicace en est arrivée à redonner valeur au patrimoine immobilier de la CNSS pour répondre à un besoin évident de la société. Ce, en dépit de coriaces difficultés rencontrées tout au long du processus de réalisation de ce projet. 

« Nous avons rencontré beaucoup de difficultés dans la matérialisation de ce projet. En 2020, nous avons terminé le projet, mais de petits problèmes de cadrage çà et là, notamment avec des partenaires qui devaient nous fournir de la literie et toutes les commodités d’un hôtel ainsi que l’acheminement des matériaux qui ont coûté énormément à l’entreprise. Nous avons travaillé avec différents partenaires dont les Emirats Arabes Unis, la France, la Belgique, l’Allemagne… et chacun a mis du sien pour que cette œuvre rayonne. Et le gouvernement a accordé une exonération à l’importation des matériaux », a détaillé la Directrice générale de la CNSS. 

En bon gestionnaire, Agnès Mwad s’est tournée vers le gouvernement, représentée par la ministre de tutelle Néné Nkulu Ilunga, pour rendre compte de la mission lui confiée. 

« La CNSS a fait son travail. L’ouvrage est là. Nous attendons être fixée de la date d’inauguration », a-t-elle dit, avant d’inviter la ministre d’Etat, le gouverneur ai de la province de la Tshopo et les autres hôtes à partager un repas au restaurant de Congo Palace où des spécialités du terroir ont été servies.

AfricaNews/Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement