Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : projet du Budget 2023, les crédits du secteur de l’Agriculture représentent 5,12% des dépenses totales

Avatar of La Rédaction

Published

on

Agriculture

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) projette les crédits budgétaires de l’ordre de 1 432,6 milliards de Francs congolais (CDF), soit près de 712 millions USD en faveur du secteur de l’Agriculture pour l’exercice budgétaire 2023.

Ces prévisions budgétaires arrêtées pour le secteur de l’Agriculture représentent 5,12% des dépenses totales projetées dans le budget général du Gouvernement central de la RDC pour l’exercice budgétaire 2023.

Il faudrait souligner que ces crédits budgétaires du secteur de l’Agriculture sont en augmentation par rapport à l’exercice budgétaire 2022 chiffrés à 684,6 milliards de CDF, soit près de 340 millions USD.

Qu’en est-il de l’exécution de ces crédits budgétaires 2022?

Les états de suivi budgétaire (ESB) de la Direction générale des politiques et programmation budgétaire renseignent que sur les 513, 4 milliards de CDF attendus pour le secteur de l’Agriculture à fin septembre 2022, le Gouvernement congolais n’a décaissé que 79,3 milliards de CDF en faveur de ce secteur.

Cette somme ne représente qu’un taux d’exécution budgétaire de l’ordre de 15,4% du montant total prévu à fin septembre 2022.

Bien que les prévisions budgétaires arrêtées pour le secteur de l’Agriculture soient en constante augmentation, l’exécution des ces crédits demeure très faible.

Sur les 79, 3 milliards décaissés au profit du secteur de l’Agriculture en neuf mois, plus de 39,2 milliards de CDF ont servi pour le fonctionnement des institutions; 38,8 milliards de CDF ont servi à la rémunération des agents de ce secteur.

A en croire ce rapport, aucun franc n’a été investi par le Gouvernement congolais dans le secteur agricole à fin septembre 2022.

A ce jour, malgré les 80 millions d’hectares de terres arables dont dispose la République Démocratique du Congo (RDC), le pays compte plus de 27 millions de personnes en insécurité alimentaire.

Selon les experts du secteur, la République Démocratique du Congo consomme près de 95% des produits importés alors qu’elle dispose de tout pour réduire sensiblement ces importations et augmenter ses exportations hors mines.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito

ZoomEco TV