Quantcast
Connect with us

secteur privé

L’économie numérique vit un boom, Airtel fête le porte-monnaie électronique

Published

on

A Kinshasa, le groupe indien vient de fêter le millionième utilisateur au service M-Falanga. Le monde de la téléphonie mobile est impitoyable: ou ça passe ou ça casse ou tu engranges du résultat pour ta firme et tu poursuis ta carrière ou tu prends vite la porte. Ainsi vont les affaires dans ce monde tourbillonnant. Ainsi, tous les opérateurs mobiles congolais viennent de changer leur board manager. Dernier réajustement en date chez Airtel Congo RDC SA où un compatriote, Alain Kahasha prend le pouvoir. Jeudi 4 décembre, dans une salle du Kempiski Fleuve Congo, la firme de l’Indien Sunil Bharti Mittal célébrait un double événement : les 14 ans du début des opérations du holding qui opère sous la marque Airtel marqué par… (c’est le deuxième événement) l’atteinte du million d’utilisateurs actifs au M-Falanga. De quoi s’arrêter un moment…

 

5 MILLIONS D’UTILISATEURS, USD 132 MILLIONS DE TRANSACTIONS. 
Pour l’occasion – l’événement est transversal, d’une part la connectivité, donc les télécoms, de l’autre des transactions financières, donc la monnaie – deux invités inévitables à la cérémonie: le ministre du secteur (Télécommunications et TIC), Tryphon Kin-kiey Mulumba et le Gouverneur de la Banque Centrale, Déogratias Mutombo Mwana Nyembo. Autour d’eux, trois patrons de la firme: le Français Christian de Faria, une véritable référence (MTN Group où il fut vice-président, Telekom Malaysia, Discvision, Deutsche Telecom et… Grundig) à la tête de Airtel Afrique; Jean-Pierre Kiwakana Kimayala, PCA de Airtel Congo RDC SA (PCA aussi d’Ecobank Congo et président de SESOMO, gestionnaire de personnel); enfin, Alain Kahasha, directeur général d’Airtel Congo RDC SA tout juste arrivé de Niamey au Niger au terme d’un vaste chamboulement du board managerial du holding indien, qui a mission de gruger des parts de marché dans l’univers mobile congolais, de conduire – avec plus d’engagement que ses prédécesseurs à – les chantiers de rénovation et de développement que le Groupe de Sunil Bharti Mittal annonce.

Le CEO Afrique a remercié les autorités du pays et la Banque Centrale pour avoir permis que Airtel Money fonctionne «aussi efficacement sur tout l’ensemble du pays». Christian de Faria s’est dit «confiant quant à la croissance de l’Afrique» expliquant que celle-ci ne saurait être possible sans le Congo. «Cette croissance sera également portée par le Mobile Banking et par le Data ». D’où les investissements du Groupe sur l’ensemble du Continent». Le service Airtel Money en Afrique compte plus 5 millions d’utilisateurs et représente US$ 131,2 millions de transactions, ce qui justifie que Airtel «continue à apporter des offres et services qui permettent réellement le décollage du continent et son entrée dans l’économie numérique». Le ministre de célébrer ce mariage entre télécoms et monnaie qui relance la banque, arrête la fracture numérique en ramenant le mobile loin des villes niches (Ouest, Sud, Est), réduit la pauvreté, participe à l’indice du développement humain, booste l’économie.

Continue Reading
Advertisement
1 Comment

1 Comment

    Leave a Reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Advertisement

    Edito