Quantcast
Connect with us

a la une

Opposants signataires de l’accord de l’UA : « notre action au gouvernement concourt à la libération des fonds électoraux »

Published

on

Les opposants signataires de l’accord de l’Union africaine du 18 octobre 2016 estiment que leur participation au sein gouvernement d’Union nationale a concouru à la tenue effective des élections par la libération des fonds du budget des élections alloué à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Il s’agit de l’un des acquis majeurs pour la paix et l’alternance démocratique en RDC.

José Makila, Azarias Ruberwa, Jean-Lucien Bussa, Steve Mbikayi, Pierre Kangudia, Justin Bitakwira, Marie-Ange Mushobekwa, Emmanuel Ilunga, Athys Kabongo Kalonji, Basile Olongo et Papy Mantezolo, tous siégeant au gouvernement, ont rendu publique une déclaration politique ce mardi 14 août 2018 Kempinski à Kinshasa.

Déclaration politique

Nous, membres de l’Opposition Politique, signataires de l’Accord du 18 octobre 2016, organisation politique ayant participé activement au processus de paix dans notre pays ;

Attendu que fort de nos convictions solides, avons respectivement participé au Dialogue du 18 octobre 2016 à la Cité de l’Union Africaine, et du 31 décembre 2016, au siège de la CENCO  à Kinshasa et signé les deux Accords en résultant ;

Attendu que les membres de la coalition ont eu le mérite d’être visionnaires en choisissant la voie de la paix, de l’harmonie et de la concorde nationale, en privilégiant les vertus du dialogue ;

Attendu que notre participation a contribué grandement à crédibiliser les deux rencontres en ayant pour priorités la paix, la tenue des élections libres, transparentes et démocratiques et l’alternance politique ;

Que devant l’improbable tenue des élections et du respect de la Constitution, avons joué un rôle déterminant pour apaiser les esprits et contribuer à donner l’espoir à notre population ;

Attendu que notre participation au gouvernement d’Union nationale procède du fait de concourir à la tenue effective des élections par la libération des fonds du budget des élections, alloué à la Commission Electorale Nationale Indépendante ;

Attendu bien plus, que notre coalition a participé à la création du Front Commun pour le Congo, FCC en sigle, structure politique ayant conduit le processus décisionnel qui a pourvu à la sélection de ses membres, candidats aux élections présidentiels ;

Attendu que la grande fierté de notre coalition, c’est d’avoir contribué efficacement au processus devant conduire à l’alternance politique pour la première fois dans l’histoire de notre pays, et grâce à la vision progressiste et à la décision du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, de respecter la Constitution et de ne pas se représenter après ses deux mandats ;

Attendu que pour toutes ces raisons, notre coalition s’engage solennellement à soutenir la candidature de Monsieur Emmanuel RAMAZANI SHADARY aux fins de remporter la victoire aux élections présidentielles du 23 décembre 2018, et aux autres scrutins à savoir, les législatives nationales et provinciales ;

Que pour ce faire, la coalition G18 contribuera à l’élaboration du programme du candidat et du Front Commun pour le Congo en rencontrant ainsi dans son projet de société, les aspirations profondes de notre peuple ;

Que c’est de cette façon et grâce à la vision et aux valeurs que la poursuite de l’œuvre de la reconstruction de notre pays la République Démocratique du Congo, et le bien-être de notre peuple seront assurés ;

En conséquence, nous restons saisi de toute autre question pertinente nécessitant notre contribution ;

Fait à Kinshasa, le 14 août 2018

L’Opposition Politique, signataires de l’Accord du 18 octobre 2016

Advertisement

Edito