Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : filmés en pleins ébats sexuels, 6 élèves du collège Saint-Georges de Kinshasa exclus et interdits d’inscription dans toutes les écoles du pays

Published

on

Six élèves du collège Saint-Georges établi à Kinshasa dont 5 de la cinquième année littéraire et 1 de la troisième littéraire sont exclus définitivement de l’école en plus d’être interdits d’inscription dans toutes les autres écoles sur le territoire national.

C’est la sanction assez sévère infligée à ces élèves qui ont défrayé la chronique après avoir laissé fuiter des vidéos de sextape où ils été filmés en pleins ébats sexuels.

C’est ce qui a été décidé après une réunion du conseil de discipline de cette école à laquelle a pris part le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Tony Mwaba.

Notons que ces élèves auteurs des vidéos sextape qui circulent sur les réseaux sociaux depuis le dimanche 5 septembre 2021 n’ont peut-être pas mesuré la gravité de leur acte posé dans un chantier inachevé à proximité de leur collège.

« Concernant la vidéo pornographique, il s’agit bel et bien des élèves de la troisième année de littérature, et de cinquième littéraire qui sont : Tumba Kalengay, Bandeka Mbemba, Ole Ilunga, Kanza Biwabanza, Lwemba Bintu et l’élève fille de la première année des humanités littéraire, un ancien élève de troisième des humanités littéraires Kanyeba du collège Saint-Georges. Voyant que les faits ont touché les sensibilités et ayant exposé l’uniforme et l’écusson du Collège Saint-Georges, ce en considérant le règlement intérieur de toutes les écoles chrétiennes qui stipule dans son article 42 au point 10 qui stipule la détention des documents immoraux ou se livrer aux actes immoraux entraînent une exclusion définitive de l’école », a indiqué le responsable du collège Saint-Georges de Kinshasa.

Pour sa part, le Ministre congolais de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), Tony Mwaba, a notamment appelé à la poursuite des enquêtes pour des sanctions pénales contre les auteurs de la vidéo pornographique qui a pris d’assaut l’espace virtuel et qui ternit l’image de l’éducation en République Démocratique du Congo.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito