Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’arrivée du corps de Tshisekedi retardée, le programme des obsèques perturbé 

Published

on

Le vol qui devait ramener la dépouille mortelle de feu Etienne Tshisekedi à Kinshasa (RDC) départ de Bruxelles (Belgique) a connu un report à la dernière minute. C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué publié le 29 mai 2019 par le Comité des organisateurs des obsèques. Des problèmes logistiques seraient à la base de ce retardement qui vient perturber sérieusement le calendrier des obsèques.

En principe, c’est à 8 heures de ce jeudi 29 mai que la dépouille devait fouler le sol congolais. Malheureusement, elle n’arrivera qu’à 16 heures, soit 8 heures de retard, selon le prévisionnel. Jusqu’à 9 heures 30, ce matin, l’avion n’avait pas encore décollé.

Dans l’hypothèse où l’avion decollait à 12 heures, l’arrivée à Kinshasa interviendra à 20 heures locales. Alors que d’après le programme établi, le cortège funèbre devait passer par sa résidence à Limete avant de prendre le chemin de la morgue de l’hôpital du cinquantenaire.

Déceptions, colères, frustrations, tels sont les sentiments qui risquent d’habiter les militants de l’UDPS qui se sont préparés à rendre un dernier hommage en toute intimité. Car, la dépouille ne pourra traverser Limete, le fief d’Etienne Tshisekedi, que dans la soirée compliquant ainsi le programme.

Faudrait-il supprimer cette étape nécessaire et symbolique ou la rattraper le vendredi ? Au Comité organisateur de fixer les combattants de la démocratie et du peuple d’abord ainsi que l’opinion sur le calendrier réaménagé.

Considérant le problème logistique évoqué dans ce communiqué, plus d’un congolais se demande s’il y a eu faille du côté congolais ou belge.

« En rendant public le calendrier des obsèques, cela supposait que toutes les dispositions étaient déjà prises», s’indigne un internaute sur la toile.

Des congolais ont tant attendu ce moment historique et ne souhaitent nullement observer tout incident de nature à perturber ces funérailles à la hauteur de celui que d’aucuns considèrent comme le héros national.

Au demeurant, nombreux sont heureux de voir le sphinx de Limete être enterré dans son pays. Ils espèrent qu’il en sera de même pour l’ancien président Mobutu dont le corps repose encore dans un cimetière au Maroc. Lui aussi, pensent des observateurs, mérite des obsèques dignes de son rang.

Nadine FULA

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito