Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les trois principes fondateurs du futur gouvernement de coalition

Published

on

La mise en oeuvre d’un programme de gouvernement axé sur les résultats, la stricte observance d’un Code de bonne conduite et la rigueur dans l’application de sanctions. Ces trois principes directeurs vont guider le futur gouvernement de «coalition» appelé à travailler pour le changement au service du peuple. C’est en substance ce que le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi a dit à ses compatriotes vivants à Windhoek, en Namibie.

« Nous allons avoir un programme de gouvernement qui sera présenté à nos compatriotes. Il sera à tout moment évalué et des comptes seront rendus à notre peuple par rapport à l’avancement de choses», a déclaré le président de la République.

Avec ses futurs partenaires de la coalition, il entend proposer et appliquer strictement un Code de bonne conduite opposable à tous les commis de l’Etat.

Et de préciser : « nous allons nous entendre au sein de cette coalition. Si par exemple un ministre ou une personnalité quelconque est accusé d’avoir trempé dans des combinés quelles qu’elles soient, il doit démissionner en attendant que la justice fasse la lumière sur l’affaire.»

Dès lors, l’application stricte et rigoureuse des sanctions vaut également pour tous ceux qui font arrêter des citoyens par trafic d’influence ou se meconduisent ou encore violent les droits des compatriotes de Félix Tshisekedi.

« Il y aura ce genre d’actes non seulement pour rassurer notre population par rapport au changement qui arrive, mais aussi et surtout pour moraliser la classe politique. Parce que ce qui a aussi tué ce pays, c’est aussi le fait que nos compatriotes ont perdu toute confiance en des acteurs politiques à cause de comportements de ceux qui ont été totalement en porte à faux avec la volonté du peuple», a indiqué le chef de l’État.

L’enjeu pour Félix Tshisekedi et son futur gouvernement consistera à restaurer la confiance que des gestionnaires politiques sont obligés d’inspirer au souverain primaire, le peuple congolais.

« C’est une coalition qui ne va pas se travailler comme on a toujours vu dans notre pays. Faire juste des arrangements pour occuper de postes ministériels et puis s’en foutre du reste. Non, ici vous allez voir que tout se fera dans la transparence», a-t-il promis sous les applaudissements de ses compatriotes.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito