Connect with us

a la une

RDC : Violences au Kasaï, les trois réponses de Kabila !

Published

on

RDC : Violences au Kasaï, les trois réponses de Kabila ! 1

Face aux atrocités inacceptables et meurtrières commises sur la population victime dans l’espace Grand Kasaï décimé et endeuillé, les réponses du Chef de l’Etat, Joseph Kabila s’étalent sur trois principaux volets, à savoir : sécuritaire, politique et judiciaire. Il les a annoncées avant d’appeler le peuple Kasaïen au calme.

Premièrement, Joseph Kabila a affirmé avoir recouru à son obligation constitutionnelle afin de de rétablir l’autorité de l’Etat dans cette partie de la République par tous les moyens légaux possibles.

« C’est ici le sens des Ordonnances que Je viens de signer, mettant en place un secteur opérationnel dans les Kasaï », a-t-il annoncé.

Deuxièmement, le Président de la République indique avoir privilégié l’option politique pour devant aboutir à la pacification de cette partie du pays.

Et d’indiquer : « Des instructions ont été données au Gouvernement central de manière à intensifier sa présence accrue dans les provinces touchées, à travers les Ministres ayant en charge l’Intérieur et les Affaires Coutumières, en vue de la poursuite du règlement politique et administratif de nombreux conflits coutumiers signalés ça et là, et ce, avec l’aide de l’Association Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo ».

Troisièmement, Joseph Kabila a tenu à rassurer son peuple de sa ferme détermination afin que les responsables présumés de toutes les exactions et crimes graves sur les civils dont, à ce jour, sept militaires des Forces Armées, déjà aux arrêts, répondent de leurs actes devant la justice.

« De la même façon, les crimes commis par les miliciens sur les paisibles citoyens, les agents de l’ordre et ceux des Nations Unies ne resteront pas impunis. Leurs auteurs qui font eux aussi déjà l’objet des enquêtes judiciaires au niveau des Parquets et Auditorats militaires compétents, devront être sanctionnés conformément à la loi », a précisé le Chef de l’Etat.

Il affirme par ailleurs que des instructions ont été données au Gouvernement pour que celui-ci apporte le concours nécessaire à la réalisation desdites enquêtes.

En attendant l’application de toutes ces mesures et l’aboutissement de tous ces processus, Joseph Kabila a lancé un appel au calme dans le Kasaï Central.

« J’invite les quelques jeunes entraînés dans des aventures sans lendemain, aux conséquences dévastatrices pour nos populations des provinces affectées, à déposer les armes et à cesser leurs actions criminelles », a – t – il déclaré.

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :