Connect with us

a la une

Afrique : Sirleaf, lauréate du prix Mo Ibrahim 2017 pour la bonne gouvernance !

Published

on

Afrique : Sirleaf, lauréate du prix Mo Ibrahim 2017 pour la bonne gouvernance ! 1

Le prix individuel le plus riche du monde a été décerné à une africaine démocratiquement élue : Ellen Johnson Sirleaf. D’après la Fondation Mo Ibrahim, elle a fait preuve d’un leadership exceptionnel pour avoir rempli ses mandats et quitté ses fonctions au cours des trois dernières années. Quoi de plus normal qu’elle incarne le leadership africain et la bonne gouvernance dans son pays, le Liberia.

Ce prestigieux prix s’accompagne avec un fonds de 5 millions de dollars américains, qui est payé sur 10 ans, à raison de 200 000 USD chaque année.

«Je suis devant vous aujourd’hui un leader imparfait, issu d’une société post-conflit complexe, sur un continent de progrès inégaux, en cette période d’incertitude mondiale», a-t-elle déclaré devant un public de responsables africains et étrangers à Kigali au cours d’une cérémonie officielle.

Le nouveau challenge d’Ellen Johnson Sirleaf après la présidence, c’est la lutte pour l’autonomisation de la femme.

A elle de préciser : «Je travaillerai avec une petite équipe pour créer le Centre présidentiel Ellen Johnson Sirleaf pour les femmes et le développement, conçu pour soutenir les femmes en tant qu’agents du changement, créateurs de paix et moteurs du progrès.»

Lorsque la victoire de Sirleaf a été annoncée plus tôt cette année, Mo Ibrahim a fait l’éloge de sa gestion du Liberia dans des circonstances difficiles. Laquelle gestion a aidé sa nation à se diriger vers un avenir pacifique et démocratique, ouvrant la voie à son successeur.

«Je suis fier de voir la première femme Ibrahim, et j’espère qu’Ellen Johnson Sirleaf continuera d’inspirer les femmes en Afrique et ailleurs», a – t – il commenté.

Présent à Kigali, l’acteur politique congolais Moïse Katumbi Chapwe a présenté ses félicitations à la lauréate.

Le prix Ibrahim, fondé par Mo Ibrahim, le magnat des télécoms né au Soudan et philanthrope, n’a été décerné que cinq fois depuis sa création en 2007.

Les quatre lauréats précédents sont : Joaquim Chissano du Mozambique (2007); Festus Mogae du Botswana (2008); Pedro Pires de Cabo Verde (2011), et Hifikepunye Pohamba de Namibie (2014). Et donc, Elen Johnson Sirleaf est désormais la première femme et cinquième leader africain à être honoré de ce prix.

Cependant, il ne s’agit pas pour elle d’une première reconnaissance internationale puisqu’en 2011 elle a été co-récipiendaire du prix Nobel de la paix en tant que champion des droits des femmes.

Emilie MBOYO | Zoom Eco

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :