Quantcast
Connect with us

a la une

Plus de 50 millions d’Euros pour l’eau et l’électricité en RDC

Published

on

Après trois jours de travaux, les 3èmes négociations intergouvernementales germano-congolaises ont abouti à la signature de deux accords techniques entre le gouvernement congolais représenté par le vice-ministre de la Coopération internationale et régionale Dismas Mangbebu et la partie allemande par son ambassadeur en RDC Dr Manig Wolfgang.

Une autre signature a porté sur le contrat de financement par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Finances, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo et l’AD de la REGIDESO avec la Coopération financière allemande KFW. Ce contrat de financement d’une enveloppe de 51.200.000 Euros vise à soutenir les projets prioritaires en RDC qui sont l’eau et l’assainissement, la gestion des ressources naturelles et la micro-finance sans oublier le grand INGA dans les provinces du Bandundu et de deux Kasai. Cette coopération entre l’Allemagne et la RDC porte également sur la consolidation de la paix, les mines, la biodiversité, la santé, l’éducation et l’énergie.

Clôturant ses assisses, le vice- ministre de la coopération régionale et internationale Dismas Mangbebu a salué les conclusions de cette rencontre qui sont conformes à la qualité d’excellente relation de coopération qui existe entre les deux pays. Il a rassuré les partenaires allemands du niveau de réalisations des actions planifiées dans chaque secteur. Il a soutenu que l’Allemagne est un partenaire privilégié et fidèle de la RDC. L’ambassadeur allemand en RDC a loué la nature dynamique de la coopération qui existe entre le pays de Joseph Kabila et celui d’Angela Merkel. Avant de reconnaitre qu’au cours de travaux de Kinshasa, ils ont eu de discussions profondes dans le souci d’améliorer le quotidien des Congolais.

Selon le chef de la délégation allemande Christoph Kohlmeyer, l’accord signé avec la Banque centrale du Congo permet de reformer le système de micro-finance congolaise. L’objectif de ce soutien est de renforcer les systèmes des micro-finances pour permettre au secteur informel d’avoir accès aux crédits et de protéger le circuit de crédit. Aussi renforcer le système informatique afin de garantir les fonds d’investissements. L’objectif de ces troisièmes négociations était d’évaluer les accords signés en 2013 et envisager l’avenir. Le rendez-vous est donc pris pour le mois de novembre de l’année prochaine.
Témoin de cet événement, le secrétaire général à la Coopération régionale et internationale, Albert Mondonga, Madame l’ambassadrice de la RDC en Allemagne, Clémentine Shakembo. Forum des As

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito