Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Luhaka obtient la correction de la montée des prix des cartes prépayées de communication

Published

on

A en croire un communiqué de presse du Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication, une réunion importante a eu lieu hier jeudi 21 avril autour de la montée des prix des cartes de crédit d’appel. Le Vice-Premier ministre Thomas Luhaka Losendjola qui s’occupe aussi du secteur des télécommunications a échangé avec les différents opérateurs des Cellulaires qui ont acceptés de corriger la situation d’augmentation du prix dans le plus bref délai.

Les opérateurs de téléphonie cellulaire sont arrivés à cette prise de position du fait que la hausse des prix des cartes de crédit de communication est l’œuvre du comportement de certains distributeurs qui ont changé la tarification sans leur aval. Comme il se voit, il n’y a pas eu concertation entre eux et les distributeurs des cartes d’appel.

En principe, les deux parties doivent bien se concerter pour la bonne marche de leurs activités.

Ainsi s’étant rendu compte que l’augmentation des prix des cartes de crédit de communication ne se justifiait pas, les opérateurs de téléphonie mobile ont décidé de se pencher sur la situation en proposant des solutions correctives.

Ils se sont déterminés dans ce sens auprès du VPM, Ministre des PT-NTIC. Toutes ces précisions ont été fournies par le Conseiller de communication de cette Vice primature, Gustave Kalenga, à travers un communiqué de presse qu’il nous a transmis hier même après l’échange du patron des PT-NTIC avec les opérateurs du secteur des Télécommunications.

TT / Zoom Eco

A RE(LIRE) :

KINSHASA : 1 200 francs congolais pour acheter la carte prépayée d’un dollar

KINSHASA : Le franc se déprécie, les prix flambent sur le marché, le panier de la ménagère subit le choc

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito