Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Avec le rachat de Tigo, Orange consolide sa position

Published

on

Orange consolide sa position en RDC où le groupe français s’est installé en 2012 depuis le rachat des activités de Congo Chine Télécom, pour un montant de 143 millions d’euros. Orange a annoncé ce jeudi 21 avril avoir complété l’acquisition de 100 % de l’opérateur télécoms Tigo RDC (marque commerciale du luxembourgeois Millicom) en RDC. Coût total : 160 millions de dollars en numéraires, avait indiqué le géant français des télécoms en février dernier.

Orange RDC a connu une croissance solide depuis trois ans, passant de 1,79 millions d’abonnés fin 2013 à 5,27 millions d’abonnés fin 2015, tandis que son chiffre d’affaires progressait de 62 millions d’euros à 149 millions d’euros l’an dernier.

Pour sa part, Tigo RDC revendiquait près de 6 millions d’abonnés le positionnant en troisième place en RDC.

A la suite du rachat de la filiale de Milicom, Orange devrait détenir environ 26 % de part de marché, derrière les leaders Vodacom et Airtel (avec 33 % et 32 %), mais devant Africell (9 %).

« Le marché mobile en RDC connaît une croissance significative. Il est actuellement le plus grand marché mobile d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, après le Nigeria. Avec plus de 80 millions d’habitants et un taux de pénétration mobile relativement faible de 50 % de la population, le pays représente un fort potentiel de croissance pour Orange », écrit le groupe français dans son communiqué.

Fin 2015, Orange comptait 110 millions d’abonnés dans la région Afrique et Moyen-Orient, pour un chiffre d’affaires de 4,89 milliards d’euros. Le rachat de Tigo RDC intervient dans le cadre d’un renforcement des positions du groupe français en Afrique.

Dans l’opinion, l’on se pose encore la question de savoir comment la fusion se ferait exactement sur le plan de la gestion des abonnés et des produits commercialisés ainsi que le rebranding. Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions.

Eric Tshikuma / Zoom Eco

Advertisement
3 Comments

3 Comments

    Leave a Reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Advertisement

    Edito