Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : De Fibank à Afriland First Bank, la Liquidation-Transfert [Focus]

Published

on

RDC : De Fibank à Afriland First Bank, la Liquidation-Transfert [Confidentiel]

C’est une première en Rd Congo. « Liquidation-Transfert ». L’opération a consisté à céder les actifs sains de la First International Bank (Fibank SA) à une autre banque fonctionnelle, en l’occurrence Afriland First Bank. Et les actifs toxiques, sont confiés à un cabinet privé pour recouvrer ces créances. Si aucun chiffre n’a été avancé jusque-là au sujet de ce transfert et/ou acquisition, ce qui est certain est que la Fibank avait besoin d’une recapitalisation d’environs 40 millions USD.

Sous l’anonymat, un Expert du secteur bancaire proche de la Banque Centrale du Congo a confié à Zoom Eco que le nouvel acquéreur entame le processus de prise en mains de ces activités à partir de ce lundi 12 Juin 2017. En ce qui concerne les déposants, apprend-on, tout va continuer normalement.

Vue du siège Afriland First Bank à Kinshasa. Ph. Tiers

Cela signifie que les clients de l’ex. Fibank seront directement orientés vers Afriland First Bank pour poursuivre avec leurs opérations. Leurs droits sont donc garantis. Le personnel sera également orienté vers le repreneur selon les modalités qu’il jugera utiles.

Tous les actifs toxiques qui seraient évalués à 36 millions USD (constitués de crédits non remboursés notamment par les institutions publiques) sont confiés au Cabinet Elie Tongo Ngomo Bangaye (désigné Liquidateur) afin de les recouvrer dans un délai précis.

 

« La BCC demande aux Actionnaires, Administrateurs, Déposants et toute personne disposant à titre quelconque d’un droit sur les fonds ou les avoirs conservés ou détenus par la Fibank SA, de faire valoir leurs créances en application de l’article 64 de la présente Loi, au Liquidateur dans un délai de 60 jours à dater de ce 8 Juin 2017 pour les résidents et 120 jours francs pour les non-résidents », a indiqué l’Avis public signé par Déogracias Mutombo Mwana Nyembo et affiché à la Fibank et à toutes ses agences.

Les efforts fournis depuis décembre 2015 pour que cette banque ne soit pas liquidée semblent n’avoir pas été suffisants pour anéantir la puissance de la fragilité du système bancaire qui risque d’entamer davantage la crédibilité des banques commerciales vis-à-vis des épargnants.

Heureusement que cette procédure de Liquidation-Transfert amorcée avec la bénédiction de la BCC rassure la clientèle et apaise les esprits critique du système bancaire congolais. Si la page Fibank se tourne en douceur, celle de la Biac et plusieurs coopératives d’épargne et de crédits résiste encore dans l’incertitude.

Zoom Eco

A RE(LIRE) : 

RDC : Une société australienne prête à reprendre la BIAC [Exclusif]

RDC : Faillite de la Biac, Mecreco… la LUCHA interpelle la BCC

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito