Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’OPEC annonce la mise en place d’un incubateur pour promouvoir la filière du cuir

Published

on

L’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) s’apprête à ouvrir un incubateur de jeunes entrepreneurs pour promouvoir la filière du cuir en Rd Congo. C’est ce qu’a annoncé à Zoom Eco, le directeur général adjoint de cette structure, Ezéchiel Biduaya.

Un projet a double objectif

Le premier objectif, révèle ce mandataire, consiste à soutenir la filière du cuir en mettant notamment l’accent sur la formation, mieux encore la mise à niveau des artisans du secteur du cuir grâce à l’incubateur. 

De ce fait, soutient-il, « l’enjeu consiste à accompagner les artisans et leur proposer de nouvelles méthodes de fabrication entre autres des chaussures, en leur dotant des compétences qui les aideraient à pouvoir travailler avec les équipements semi industriels. »

Le deuxième objectif vise à doter les artisans des outils de gestion. Tout part du constat selon lequel bon nombre d’entre eux accusent des lacunes dans le domaine de comptabilité et de l’élaboration d’un bon business plan indispensable quand il faut solliciter des financements auprès de différents bailleurs de fonds.

« Nous avons réalisé une étude sur l’élaboration de la stratégie de développement de cette filière. Il se dégage toute une chaîne de valeurs qui prend en compte les aspects liés à élevage notamment avec les commerçants de peaux d’animaux. L’ambition à travers l’appui à ce secteur est celle de développer toutes les chaines de valeur », explique le directeur général adjoint Ezéchiel Biduaya.

L’OPEC se lance également dans la sensibilisation de la jeunesse sur l’importance de la filière du cuir pour développer leurs projets de fabrication des chaussures ou d’autres produits y relatifs. C’est dans ce cadre qu’il encourage des jeunes à l’apprentissage des métiers par la formation dans les différentes institutions qui accompagnent les jeunes.

Pour Kinshasa, par exemple, l’OPEC découvre que l’Institut technique de Bumbu (ITB) demeure la rare école qui dispose d’une section de cordonnerie.

Vers la transformation en agence nationale

A la faveur d’un Programme national de développement de l’entrepreneuriat du Congo (PRONADEC) adopté par le Gouvernement de la République lors du 34ème Conseil des ministres, l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) entend prendre un nouveau cap. 

D’après Ezéchiel Biduaya, il cessera d’être un « Office » pour devenir une « Agence nationale » suivant des réformes intervenues dans ses missions et ses moyens à deux niveaux.

Primo, certaines spécialisations de ses missions vont se concentrer sur l’aspect formation avec l’accompagnement sous forme de coaching. Secundo, au niveau de ses moyens, il sera question de mieux sécuriser ses ressources avec un dispositif parafiscal qui lui permettra d’être plus opérationnel avec les organismes ou structures qui travaillent dans l’entrepreneuriat. 

Cette réforme fait suite à l’état des lieux effectué dans ce secteur, lequel renseigne qu’il existe un paradoxe insoutenable entre l’important marché intérieur, les immenses richesses nationales et le vaste désert entrepreneurial qui se trouve être la Rd Congo.

Par une stratégie de capitalisation des entreprises, de facilitation à l’accès aux crédits et aux contrats des marchés publics et privés, et dans un contexte de l’amélioration du climat des affaires retrouvé, le Gouvernement espère que la démultiplication des entreprises et la déroute du chômage devraient être garanties.

C’est ainsi que le Programme national de développement de l’entrepreneuriat au Congo intègre, en bonne place, la formalisation du tissu économique, l’intégration de la jeunesse et la femme congolaise.

A RE(LIRE) : l’OPEC outille des PME pour faciliter leur accès aux marchés de sous-traitance

En rappel, l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) est un établissement public de services dotée d’une personnalité civile et d’une autonomie administrative et financière. Placé sous la tutelle du ministre de Petites et moyennes entreprises (PME), il est l’organe technique du Gouvernement en matière de la petite et moyenne entreprise et de l’entrepreneuriat congolais.

Par sa vocation nationale, l’OPEC a pour mission de réaliser toutes études, de concevoir et mettre en œuvre toutes actions de nature à susciter le développement ou la création des PME, d’en améliorer l’efficience et la productivité de la défense.

Agnès KAYEMBE

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito