Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : ONEM, Kikudi appelée à clarifier la gestion du Programme Emploi Diplômé

Published

on

L’ONEM a reçu 10 millions USD de la BAD pour matérialiser le Programme Emploi Diplômé (PED) en RDC. Ce projet vise l’immersion de 2 500 jeunes diplômés des universités et instituts supérieurs, sans expérience professionnelle, à travers un stage payant de 6 mois dans les entreprises. Cependant, le mode de recrutement, les critères de sélection des candidats, les entreprises sélectionnées pour les stages, l’affectation des fonds…constituent un flou total tant pour la FEC que pour le Gouvernement. Selon nos fins limiers, la DG Angélique Kikudi se voit obligée d’en répondre.

Le PED bénéficie du financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour un montant global de près de 50 millions USD. De cette enveloppe, l’ONEM a déjà reçu un appui de 10 millions USD pour amorcer l’exécution de ce projet. D’où le lancement intervenu le 26 février dernier à Kinshasa. Pour le gouvernement, la promotion de l’emploi des jeunes est un axe essentiel de la croissance et de la réduction de la pauvreté en RDC. Nul ne peut donc s’hasarder à concourir à l’échec de ce programme pour un quelconque motif que ce soit.

Préoccupations techniques de la FEC

Privilégiant l’esprit d’un partenariat constructif pour la réussite du PED, la Commission Nationale Sociale de la FEC a formulé le 6 avril dernier onze préoccupations à l’ONEM quant à la matérialisation du projet. Outre les critères d’éligibilité des candidats et le répertoire des entreprises ciblées par branche d’activités, des questions purement techniques ont été évoquées quant à ce.

Elle veut avoir des précisions notamment sur le type de contrat qui lierait le stagiaire à l’entreprise d’une part et l’ONEM avec l’entreprise au sein de laquelle le jeune effectuera son stage d’autre part ; le mécanisme d’évaluation et de suivi mis en place entre les acteurs principaux (ONEM & Entreprises) pour réussir le programme ainsi que  le rôle de 51 maîtres de stage à recruter par l’ONEM alors qu’il relève de la charge des entreprises d’encadrer les stagiaires.

Aussi, insiste – t – elle sur la nature juridique du montant de 100 USD dont bénéficiera le stagiaire dans une entreprise au regard de la législation relative à l’IPR, la cotisation sociale et les cotisations patronales (ONEM et INPP) ; l’assiette sur laquelle sera calculée la cotisation sociale 1,5% de la branche des risques professionnels sans oublier la prise en charge des soins médicaux.

Nécessité de recadrage

Nombreux sont ces observateurs qui dénoncent le manque de clarté dans la gestion de ce projet. Il semble même que les membres du comité de gestion de l’ONEM n’en savent quelque chose d’autant plus qu’aucune réunion n’a été tenue quant à ce. Seule, Angélique Kikudi gère tout et décide sur tout sans rendre compte à qui que ce soit. Si certains jeunes déplorent le recrutement de faveur, d’autres décrient le monnayage des fiches des demandeurs d’emploi.

Face à ce qui semble être une opacité, le Vice – Premier Ministre en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale veut voir clair. Dans une correspondance officielle, Willy Makiashi demande à Angélique Kikudi de lui présenter, dans le meilleur délai, le rapport détaillé notamment sur le plan d’utilisation des fonds et le niveau d’exécution des étapes. A lui de préciser que c’est « dans la perspective de recadrage et de l’optimisation du Programme Emploi Diplômé ».

Il y a lieu d’encourager cette démarche du Gouvernement à travers Willy Makiashi afin de pouvoir remettre de l’ordre dans la gestion de ce programme, perçu comme une affaire personnelle d’Angélique Kikudi, avant que les prochains décaissements de la BAD ne soient effectués.

Le succès du PED en RDC dépend aussi de la bonne vulgarisation des critères de recrutement et de sélection des candidats, la conclusion et la mise en œuvre d’une meilleure stratégie de collaboration avec les entreprises, la transparence dans la gestion des fonds et de l’évaluation rigoureuse de l’exécution du projet. Nous y reviendrons.

 Zoom Eco

Advertisement
1 Comment

1 Comment

    Leave a Reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Advertisement

    Edito