Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : SOKIMO, des travailleurs réclament plus de 50 mois d’arriérés de salaire

Published

on

Des centaines de travailleurs de la Société minière de Kilomoto (SOKIMO) ont organisé une marche pacifique lundi 29 août à Watsa dans la province du Haut-Uélé. D’après le secrétaire de la délégation syndicale de cette entreprise, Cyril Masakuna, les manifestants réclament le paiement de plus de cinquante mois d’arriérés de salaire.

«Nous revendiquons nos droits, c’est-à-dire nos arriérés de salaires de plus de cinquante mois. Et, [nous] demandons à ce qu’on nous donne des soins appropriés et des moyens pour scolariser nos enfants parce que bientôt c’est la rentrée », a-t-il indiqué à Radio Okapi.

Les travailleurs de la SOKIMO demandent aussi la relance de la production d’or dans les gisements de Kilo, a ajouté M. Masakuna.

Ces travailleurs ont donné un préavis de grève. Ils menacent d’entrer en grève si leurs revendications ne sont pas satisfaites jusqu’au 5 septembre.

Depuis plusieurs années, la SOKIMO éprouve des difficultés pour exploiter les gisements qu’elle dispose actuellement.

En 2009, l’entreprise a cédé des gisements d’or à Kibali Gold Mines, filiale de l’entreprise sud-africaine Ango Gold Ashanti.

RO/Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito