Connect with us

a la une

RDC : réhabilitation du fonds de garanties bancaires de 10 millions USD pour les PME !

Published

on

La décision vient d’être prise par le gouvernement congolais. Un fonds de garanties bancaires en faveur des petites et moyennes entreprises sera bientôt réhabilité en Rd Congo. D’après le ministre des PME, Bienvenu Liyota Ndjoli, ce fonds prendra la forme d’une mutualisation, à travers une ligne de financement par la dotation progressive, d’un montant de 10 millions USD à valoriser sur le crédit d’investissement de l’Officie de promotion des Petites et moyennes entreprises (OPEC).

Ce fonds de garantie est présenté comme un dispositif financier ayant pour objectif d’encourager les institutions financières, en particulier les banques, à accorder des crédits ou prêts, à moyen ou long terme à des entreprises (sans garantie suffisante) réputées petites ou moyennes selon la législation en vigueur en RDC.

« Le secteur des PME joue un rôle important dans la croissance inclusive, la diversification de l’économie, l’émergence d’une classe moyenne congolaise, la lutte contre le chômage des jeunes, la promotion socio-économique de la femme et la réduction de la pauvreté. Ce secteur est confronté en RDC à un large éventail des déficits techniques et financiers tel que le manque d’encadrement et d’assistance et l’inaccessibilité au crédit », rapporte le compte rendu de la 10ème réunion extraordinaire du Conseil des ministres tenue à Kinshasa le 9 avril 2018.

A RE(LIRE) : l’OPEC outille des PME pour faciliter leur accès aux marchés de sous-traitance !

Pour le gouvernement, l’intégration de la réhabilitation du fonds des garanties bancaires en faveur des PME est à placer dans le cadre de renforcement du dispositif interne.

Le ministre des PME, Bienvenu Liyota Ndjoli a présenté au Conseil des ministres le dossier relatif à la réhabilitation de ce fonds de garantie des crédits des petites et moyennes entreprises congolaises.

Si dans les milieux de jeunes entrepreneurs l’initiative est saluée, nombreux sont ceux qui invitent le gouvernement à opérationnaliser ce fonds, dans le meilleur délai, en décaissant les 10 millions USD. Question d’éviter que cela demeure lettre morte comme l’aide la presse congolaise, le financement de la relance de la MIBA, et tant d’autres.

Des PME, PMI, micro-entreprises qui ont souscrit au processus de certification piloté par l’OPEC seront visiblement mieux placer pour bénéficier de l’accompagnement du gouvernement congolais en vue de leur émergence, de la création d’une véritable classe moyenne et du relèvement de l’économie congolaise.

Pour rappel, ce processus est sanctionné par la délivrance d’une Carte pour Entrepreneur pour une personne physique et d’un certificat PME pour une personne morale. Au début de son mandat à la tête du ministère des PME, Bienvenu Liyota réaffirmait la détermination du Gouvernement à œuvrer pour mettre en place un fonds de garanties bancaires et à rendre les PME congolaises plus compétitives grâce à une expertise locale outillée et compétente.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :