Connect with us

a la une

RDC : Bukangalonzo, des millions de dollars partis en fumée ?

Published

on

RDC : Bukangalonzo, des millions de dollars partis en fumée ?

Bientôt trois ans depuis que le projet a été lancé. Les activités n’ont pas décollées. Le site industriel n’a pas encore été alimenté en électricité. La faible production de maïs a ralentie au point de disparaitre sur le marché local. Bref, le kinois se demande à quoi auront servi les 83 millions USD investis dans ce parc agro-industriel et les 100 millions USD dans la construction du Marché International de Kinshasa.

Ceux qui, depuis le début, doutaient de ce projet pharaonique tendent à avoir raison sur l’autre frange qui avait fait confiance au charme de l’ex. Premier Ministre Matata Ponyo dans la conduite du projet « Bukangalonzo ». Le cri d’alarme vient de la Société Civile du Kwango, province qui a concédé à ses 800 000 hectares pour ce parc agro-industriel.

Inquiétudes

« La grande préoccupation est que les kwangolais ne profitent pans de la production du Parc Agro-Industriel de Bukangalonzo », déplore le Président de la Société Civile, Lucien Lofoto qui intervenait sur Top Congo FM ce vendredi.

Des agents ont été licenciés sans motifs valables l’an passé. Une deuxième vague vient de partir depuis 5 mois sans décomptes finals. Aux plaintes de ces agents, les autorités locales se sont déclarées incompétentes d’autant plus que la gestion de Bukangalonzo relève du Gouvernement central.

Si à Kinshasa les points de vente sont fermés et les produits sont d’une rareté inquiétante, selon des sources internes, la production de Bukangalonzo sert d’autres pays dont l’Afrique du Sud. Alors que la RDC vit en insécurité alimentaire. Un mémorandum de la Société Civile a été déposé auprès des institutions provinciales.

Partenariat Public Privé

Trois sociétés publiques ont été crées le 23 Mars 2015 dans le cadre du PPP entre le Gouvernement congolais et Africom Commodities ainsi que les communautés locales. Premièrement, la Société du Parc Agro-industriel de Bukanga Lonzo chargée de la Gestion et de l’aménagement du site, Régulation des activités et de la planification de toutes les activités qui s’y déroulent. Ici, le partenaire sud africain détient 15%.

Deuxièmement, la Société d’Exploitation Agro-industriel de Bukanga Lonzo. Celle-ci s’occupe de l’Exploitation, de la Production et de l’aménagement des autres investissements qui parviendront sur le site. Africom Commodities en détient 30% des parts sociales.

Troisièmement, le Marché international de Kinshasa qui a pour objet social : la Distribution, commercialisation des produits agricoles, végétaux, des semences ainsi que la pisciculture. Dans cette société, le sud africain a 50% des parts sociales.

Près de 3 ans plus tard, les 500 tonnes de légumes à produire par jour, les 50 000 poulets à transférer quotidiennement des enclos vers l’abattoir pour traitement et emballage, sans compter les bovins, les porcins et les poissons promis demeurent un vrai mirage aux yeux des congolais. Pour d’aucuns, Bukangalonzo c’est pire qu’un éléphant blanc ! Il y a nécessité d’ouvrir une enquête pour des raisons évidentes.

Zoom Eco

A RE(LIRE) : 

RDC : La FEC décrie les projets budgétivores du gouvernement Matata

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :