Quantcast
Connect with us

a la une

Nord-Kivu : le leadership féminin au coeur du 6ème Congrès régional des jeunes femmes politiques et entrepreneurs à Goma

Avatar of La Rédaction

Published

on

Congres Régional

La Cheffe de Division provinciale du Genre, Famille et Enfant, Madame Marie-Thérèse Sebageneze Kanze, a procédé, le lundi 23 mai 2022, en la grande salle de l’hôtel la Joie Plazza de Goma, à l’ouverture des travaux du 6ème Congrès régional des jeunes femmes politiques et entrepreneurs.

Placées sous le thème : « Leadership féminin, participation politique et autonomisation financière de la jeune femme dans la sous-région des grands lacs », ces assises sont en effet organisées par le Congrès international congolais (CIC) avec l’appui de plusieurs partenaires.

Du 25 au 27 mai 2022, les participants à cet atelier vont chercher à stimuler la femme à exercer son leadership politique et d’entrepreneur.

Signalons que 25O femmes prennent part à ces travaux parmi lesquelles l’on compte les candidates malheureuses des élections précédentes, femmes politiques, les activistes des mouvements citoyens et les leaders des organisations de la société civile dont l’âge varie entre 2O et 45 ans venant presque de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo.

L’objectif principal de ces assises est de donner à la femme l’opportunité de développer ses capacités et compétences afin de tout mettre en œuvre pour accéder aux instances des décisions du pays afin de participer à son développement.
Il s’agit aussi de les outiller en vue de promouvoir leur autonomisation à travers la création de l’emploi considérée comme la voie idéale pour devenir une entrepreneuse.

Au programme de cet atelier, plusieurs thématiques sont fixées à savoir :

– Le processus électoral en RDC et la participation politique de la femme ;

– Statut juridique, création, fonctionnement et responsabilités des partis politiques en RDC ;

– Attributions et fonctionnement des institutions de la République ;

– Fonctionnement d’une assemblée provinciale et des entités territoriales décentralisées ;

– Leadership et éthique dans la gestion des affaires publiques ;

– Principes fondamentaux des dépenses publiques et procédures de passation des marchés publics ;

– Esprit d’entreprise, création d’entreprise, gestion d’entreprise et intelligence financière etc.

Par ailleurs, Madame Marie-Thérèse Sebagenzi a indiqué que la République Démocratique du Congo reste respectueuse de textes légaux. Elle en veut pour preuve le fait que le pays s’emploie avec abnégation à la mise en œuvre de l’article 14 de la Constitution qui consacre l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard de la femme.

Pour elle, la République Démocratique du Congo (RDC) compte parmi les pays modèles du respect de la parité au niveau mondial et les gouvernants congolais veulent que cette égalité soit beaucoup plus effective soit 5O/5O.

Elle n’a pas manqué de remercier le CIC pour cette initiative louable qui vise à faire participer la femme au développement de son pays tout en souhaitant un bon déroulement de ses assises.

De son côté, Madame Tatiana Nguya, Coordonnatrice du CIC a saisi cette opportunité pour rappeler les objectifs du Congrès qui se focalisent sur l’éveil des capacités de la femme pour son accès aux instances de prise des décisions et son autonomisation visant à aboutir à l’entreprenariat.

La vision du CIC, a-t-elle dit, est d’exciter sa participation politique, à la, paix, aux élections et à l’économie pour le développement du pays.

En rappel, les travaux de Goma interviennent après les Congrès organisés à Kinshasa, Lubumbashi, Kenge, Boma, et encore Kinshasa par défaut des dispositifs qui pouvaient permettre que les assises se déroulent comme il faut à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur.

Patrick BOMBOKA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV