Connect with us

a la une

RDC : Grève des agents de l’Etat, l’Intersyndicale divisée !

Published

on

RDC : Grève des agents de l’Etat, l’Intersyndicale divisée ! 1

Comme le Rassemblement de l’opposition, l’intersyndicale de l’Administration publique vient d’être affectée par la « bicéphalie ». A la base, le déclenchement de grève dont le préavis a été donné au Gouvernement depuis le 16 Mars 2017. A cette divergence majeure, les deux parties s’accordent sur la nécessité pour l’employeur d’alléger la perte du pouvoir d’achat des fonctionnaires et le caractère apolitique de leur démarche.   

Si le camp de Fidèle Kiyangi estime que le dialogue entamé est suspensif de la grève tant que les discussions n’ont pas abouties, le camp de Guy Nkuku évoque le non respect des termes de leur cahier de charge par l’employeur. D’où, le constat d’échec de ce prétendu dialogue qui ouvre la voie à la grève générale sur toute l’étendue du pays.

« Nous avons constaté un mépris. Le Gouvernement a dressé un groupe de syndicats qui n’ont pas présenté un cahier de revendications pour se dresser contre nous. Et ça, ce n’est pas normal. Nous demandons à tous les travailleurs d’observer la grève et de n’être du coté d’aucun parti politique qui peut récupérer le mouvement que nous avons déclenchés pour revendiquer nos droits, nos salaires», a déclaré le Coordonnateur de la CDT, Guy Nkuku sur Top Congo.

De son côté, le Président de l’intersyndicale nationale, Fidèle Kiyangi tient au respect de la procédure syndicale d’autant plus que le préavis a été lancé et que le dialogue n’ayant pas encore rendu la primeur de ses conclusions aux agents qui les ont mandatés.

« L’intersyndicale a sollicité un échange en paritaire avec le Gouvernement en vue d’alléger la situation de misère des agents de l’Etat. Et depuis vendredi, nous sommes en discussions. Tant que le dialogue n’est pas été rompu, la grève n’a pas sa place », a-t-il déclaré à Zoom Eco.

Toutefois, commente un observateur, cette divergence majeure sème une confusion, savamment entretenue par des mains occultes, dans l’esprit des agents et fonctionnaires de l’Etat qui n’exigent que l’amélioration de leurs conditions de vie et de leurs salaires. Si dans cette situation de doute, certains préféreraient s’abstenir et/ou carrément prendre position, seule la température de la journée de ce mercredi 5 Avril 2017 au sein de l’Administration publique tranchera. Oui, la base va s’exprimer… Wait and see !

Zoom Eco

A RE(LIRE) : 

EXCLUSIF – L’intersyndicale est formelle : «Il n’y a pas de grève ce mercredi»

Edito

Advertisement