Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Déclaration du patrimoine, les membres du Gouvernement Badibanga s’y conforment !

Published

on

Le Premier Ministre s’est acquitté d’un devoir constitutionnel. Samy Badibanga Ntita a déclaré son patrimoine à la Cour Constitutionnelle de la RD Congo ce lundi 23 janvier 2017, le Chef du Gouvernement. Zoom Eco revient ici sur cet acte civique, moral et constitutionnel posé également par certains membres du Gouvernement avant l’expiration du délai réglementaire.

Pour le Ministre délégué auprès du Premier ministre, Fidèle Tingombay, qui s’est livré également au même exercice, le Premier ministre, dans son discours programme, avait insisté sur l’exigence de transparence dans tout ce que qui sera entrepris au niveau du gouvernement.

« C’est dans ce cadre que nous avons l’obligation de répondre aux dispositions constitutionnelles en rapport avec l’article 99 de la Constitution. Cet article nous exige, à l’entrée comme à la sortie de nos fonctions, de déclarer notre patrimoine familial », a-t-il déclaré.

Kangudia et Ngoopos y souscrivent

« Dans le cadre de la transparence dans la démocratie, nous avons la charge de faire la déclaration de notre patrimoine. C’est un exercice auquel nous devons tous nous soumettre. C’est cette formalité que je viens de remplir ce matin. Il est évident que c’est le dernier jour. Je suis dans le délai. Mais ce n’est pas dû au fait que ne voulions pas venir un peu plus tôt. Nous avons des charges qui nous prennent tout le temps. Nous avons donc voulu utiliser rationnellement le temps qui est à notre disposition », a déclaré le Ministre d’Etat, Ministre du Budget Pierre Kangudia.

Le Vice-Ministre au Budget, Willy Ngoopos s’est également acquitté de cette obligation à la Cour Constitutionnelle ce mardi 24 janvier 2017.

Bahati se conforme
Le ministre d’Etat, Ministre de l’Economie Nationale, Modeste Bahati Lukwebo s’est conformé à cette obligation constitutionnelle. Il a déposé sa déclaration écrite auprès du greffier en Chef de la Cour Constitutionnelle ce jeudi 19 janvier 2017.

Selon le service de communication du Ministère, son patrimoine familial comprend entre autres ses biens meubles et immeubles, ses actions et parts sociales, ses comptes en banques y compris ses terrains non bâtis. Les Plantations, les terres agricoles et autres biens ont également été signalés.

Pour le Chef du Gouvernement, ce geste marque un pas dans la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. D’où, la nécessité de prêcher par l’exemple en respectant la constitution en cette matière précise.

Pour autant que cette déclaration du patrimoine ne soit qu’une simple formalité en amont, elle devrait permettre aux services spécialisés de l’Etat d’opérer un contrôle sévère en aval. D’autant plus qu’il est impérieux de prévenir tout enrichissement illicite, fraude fiscale et autres antivaleurs parmi les membres du gouvernement central.

S’il revient à la Cour Constitutionnelle de communiquer cette série de déclarations à l’administration fiscale, le délai de 30 jours partant de l’entrée en fonction vient d’expirer ce mardi 24 janvier 2017. Cela étant, tout membre du gouvernement n’ayant pas déclaré ses biens endéans cette période est réputé démissionnaire.

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito