Quantcast
Connect with us

a la une

Pétroliers producteurs, encore USD 100 millions pour satisfaire Patrice Kitebi !

Published

on

Les pétroliers producteurs opérant sur le littoral de Muanda en tête desquels PERENCO ont versé à l’Etat, via les régies financières (DGI, DGRAD, DGDA) quelque 80.892.593.564, 04 FC soit USD 87.473.580, 95 au 3ème trimestre 2014.

Il sied de rappeler que pour le premier et le second trimestres 2014, les pétroliers producteurs ont dû verser un peu moins de USD 225 millions des recettes, nettement  USD 224.503.333 dollars. L’Etat attend  plus de  USD 400 millions  des pétroliers producteurs en 2014. Tout compte fait,  le secteur des hydrocarbures aura rapporté à l’Etat quelque USD 311.976.913,95 à trois mois de la fin de l’exercice 2014.  En d’autres termes environ USD 100 millions sont attendus des exploitants de l’or noir entre octobre et décembre 2014. Avis d’experts, il sera difficile aux pétroliers d’atteindre leurs assignations de l’année cours d’autant plus les cours internationaux du baril de l’or noir ont affiché une tendance baissière depuis le début du dernier quadrimestre 2014.

S’agissant de l’exercice 2015, on le sait, la  DGI et la DGRAD ont reçu du gouvernement l’autorisation de recouper, auprès des pays importateurs du brut r-dcongolais, les statistiques des productions et de ventes  effectuées par les pétroliers producteurs (PERENCO, MIOC…)  ainsi que la structure et le volume des charges  projetées en 2015 par les pétroliers producteurs. Le principe de sincérité  prôné par  l’Etat dans l’exploitation de l’or noir dans le littoral de Muanda ne paraît guère porter des effets escomptés. Selon la loi portant reddition des comptes de l’exercice 2013 examinée il y a peu à l’Assemblée nationale,  les pétroliers producteurs  ont versé un peu plus de 381,5 milliards de FC à l’Etat contre des assignations de 431,8 milliards de FC. Le manque à gagner se chiffre à quelque 35 milliards de FC au détriment de l’Etat. Il sied tout de même de noter une volonté inexorable du ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi, de booster les régies financières en vue d’atteindre leurs assignations. Kitebi parviendrait-il à ses fins. Wait and see.  ZOOM.cd

Légenge Photo : Patrice Kitebi, ministre délégué aux Finances lors de son interpellation à l’Assemblée nationale le 10/11/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Photo John Bompengo

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito