Quantcast
Connect with us

a la une

Bruno Kapanji : « Inga 3 aura des impacts socio-économiques sur le Corridor Ouest »

Published

on

Le chargé de mission de l’Agence de développement du projet Inga (ADPI), Bruno Kapanji Kalala a déclaré, ce mercredi 19 septembre 2018, que le projet Inga 3 aura des impacts socio-économiques sur le Corridor Ouest de la RDC. Il intervenait dans la session « Energie-Eau-Hydrocarbures » de la troisième édition du salon Expobeton.

« Le développement de Inga 3 va emmener les investisseurs et les promoteurs industriels, financiers à venir investir dans le Corridor Ouest. Car, le potentiel y est. Il y a notamment le potentiel industriel, minier, touristique, infrastructure. Et tous ces potentiels ne peuvent avoir lieu sans l’énergie électrique. Il y aura création d’emplois, ce qui entrainera l’application de la loi sur la sous-traitance.  La présence de l’énergie bon marché et durable qui va emmener les investisseurs et les industriels à investir », a indiqué Bruno Kapanji.

Dès lors, l’électrification du Corridor Ouest viendrait booster l’industrialisation de l’économie congolaise avec des retombées positives notamment sur le social du peuple congolais et sur le trésor public.

Le chargé de mission de l’ADPI a également souligné que la RDC a bel et bien une politique dans le secteur de l’énergie. Elle se résume en six lettres : VIP ! BCR.

« Il s’agit respectivement de : V (Vision ou rêve, du chef de l’Etat qui a déclaré qu’il fera de la RDC, une puissance énergétique) ; I (Stratégies) ; P (Projets) ; B (Budget) ; C (Comptabilité) ; R ( Résultats) ».

A lui d’ajouter que la RDC compte quatre types de clients : des villes & industries ; des populations rurales ; des industries lourdes et minières ; ainsi que des clients africains et mondiaux.

Où en sont – ils avec ce projet INGA 3 ?

A ce jour, répond Bruno Kapanji, le projet Inga 3 a déjà franchi quelques étapes.

« L’Etude de faisabilité est terminée. Un consortium entre les deux gagnants de l’appel d’offre est en train de se constituer. Il reste à signer rapidement l’accord de développement exclusif pour leur permettre de mobiliser le fonds et d’organiser leur consortium », a – t – il précisé.

Toutefois, le projet Inga 3 présente quelques défis susceptibles d’être relevés. Ce projet va certes créer des emplois. Mais pour que les nationaux intéressés à ce projet en bénéficient, il faudrait qu’ils aient de projets bancables.

A cela s’ajoute, un bon climat des affaires, une main d’œuvre qualifiée et surtout une appropriation du projet par les congolais.

Quant aux impacts socio-environnementaux de ce barrage hydroélectrique, il y a lieu de noter que tout est mis en œuvre pour réduire les impacts négatifs sur le plan de l’écosystème et des populations comparativement aux centrales hydroélectriques de même envergure.

Autre impact, Inga 3 aura moins de dix millième de dégagement de gaz à effet de serre comparativement aux centrales à gaz, au fuel lourd ou au charbon.

Nadine FULA & Philippe KATUMBA | Zoom Eco

Advertisement

Edito