Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : la CENI et l’ONIP projettent de mettre en place un cadre de collaboration étroite

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : la CENI et l'ONIP projettent de mettre en place un cadre de collaboration étroite

En prévision des élections de 2023 mais aussi des opérations de l’identification de la population congolaise, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a échangé, le mercredi 17 août 2022, avec le Directeur Général de l’Office National d’Identification de la Population (ONIP), Richard Ilunga Ntumba.

Pour le Directeur général de l’ONIP, il faut impérativement mettre en place un cadre de collaboration entre les deux institutions pour parvenir à leurs missions communes.

« C’est une rencontre entre deux structures importantes de la République qui sont appelées à réaliser les missions très importantes, d’un côté il y a les élections de 2023 et de l’autre côté, l’identification de toute la population congolaise. A ce titre, nous sommes venus pour baliser le cadre de collaboration qui sera permanent parce que nous voulons atteindre ces deux objectifs », a indiqué le Directeur Général de l’ONIP, Richard Ilunga, avant d’évoquer les rapports étroits qui lient les deux instances condamnées à évoluer dans la même direction.

Il a notamment indiqué que les stratégies ont été arrêtées pour permettre à son institution de bénéficier, à l’issue de l’enrôlement des électeurs, de l’accompagnement de la CENI pour réaliser l’identification.

« Nous avons mis en place les stratégies qui vont permettre à la CENI librement et de façon indépendante de réaliser sa mission, et entre-temps, à l’ONIP de passer par la CENI pour réaliser notamment, l’identification de la population. Nous serons ensemble main dans la main pour que ces deux missions importantes soient réalisées. Les deux structures qui sont complémentaires, doivent se parler en permanence ».

Au cours d’un déjeuner de presse organisé en février 2022, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde avait évoqué la nécessité de créer un cadre de collaboration entre la CENI et l’ONIP pour réaliser ces deux opérations.

D’après le Premier Ministre congolais, Jean-Michel Sama Lukonde, le pays n’a pas organisé le recensement général depuis 1984.

Lors de la trente-neuvième réunion du Conseil des Ministres tenue le vendredi 4 janvier 2022, le Gouvernement avait levé l’option d’organiser l’identification et l’enrôlement des électeurs, l’identification de la population et le recensement général de la population et de l’habitat, au même moment. Mais à ce jour, c’est bien plus une mutualisation séquencée qui a été choisie. La CENI fera son enrôlement de manière à ce que l’ONIP et l’Institut National de la Statistique (INS) prennent le relais pour respectivement les opérations d’identification et de recensement général de la population.

Pour ce faire, lors de la présentation du projet de Loi du budget 2022 à l’Assemblée nationale, le Premier Ministre Sama Lukonde avait révélé qu’une somme de 125 millions de dollars est déjà réservée aux opérations de recensement et identification de la population congolaise.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito