Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : l’Union africaine demande la levée de sanctions ciblées contre Shadary et consorts

Published

on

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine a demandé la levée de toutes sanctions individuelles imposées à l’encontre des personnalités congolaises parmi lesquelles se trouve le candidat président de la République de la mouvance au pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary. Pour cette instance, il est question de créer un environnement propice à la tenue d’élections libres, transparentes et apaisées en RDC.

L’Union africaine qui appelle à la levée de ces sanctions ciblées a, pour sa part, salué la décision du président Joseph Kabila de se conformer à la Constitution de son pays, en s’abstenant d’être candidat à la prochaine élection présidentielle. Cela est une résolution prise au cours de sa 808ème réunion, tenue le 19 novembre 2018, axée sur la situation en RDC.

Quant à l’état actuel de ce dossier de sanctions, l’avocat belge Thierry Bontinck avait indiqué à Jeune Afrique, lundi 8 octobre 2018, qu’Emmanuel Ramazani Shadary, dauphin du président Joseph Kabila, et quatorze autres proches du chef de l’État congolais, demandent à l’Union européenne de lever des sanctions prises à leur encontre.

Si pour l’Union européenne ces personnalités sont accusées de violation des droits de l’homme lors de la répression des manifestations contre le report des élections en décembre 2016, pour le gouvernement congolais, ces sanctions, y compris les interdictions de déplacement et le gel des avoirs, sont illégales, et ne servent à rien de les renouveler. Car, Kabila a affiché son intention de se retirer après les élections.

A RE(LIRE) : menaces des sanctions “injustes”, Joseph Kabila avait-il anticipé sa réaction ?

En rappel, Le Conseil de l’Union Européenne avait déjà prolongé, en date du 11 décembre 2017, les sanctions contre les 15 personnalités congolaises pour une période de douze mois. Normalement, cette période va toucher à sa fin le 12 décembre prochain.

Eric TSHIKUMA | Zoom Eco

Advertisement

Edito