Connect with us

a la une

RDC : L’insolvabilité de l’Etat préjudicie la trésorerie de la REGIDESO !

Published

on

Les impayés de l’Etat quant aux factures de consommation d’eau perturbent sérieusement la trésorerie de la REGIDESO. La maintenance des infrastructures en pâtie. D’après une étude de la Banque Mondiale, citée par l’ACP, la moyenne mensuelle des charges d’exploitation est de 4 milliards CDF (soit moins de 2,5 millions USD) dont 25% seulement sont disponibles.

Pour cette institution financière internationale, chaque mois, après le paiement des salaires, des impôts et des taxes ainsi que des produits de traitement d’eau, il reste, au plus, 1 milliard CDF pour financer les autres charges d’exploitation.

La REGIDESO est donc contrainte à un arbitrage permanent des priorités qui la conduit, notamment à ne pas payer les factures de l’électricité à la SNEL, à différer l’achat des pièces de rechange et de réparation et, faute de moyen de transport, à limiter la mobilité des agents d’exploitation et de maintenance.

Cela, note les experts de la Banque mondiale, empêche toute amélioration de la qualité du service fourni aux usagers, qui est la condition préalable au redressement de la société.

Les impayés de l’Etat sont également un obstacle au paiement des arriérés des salaires dont le montant est de l’ordre de 2,5 milliards CDF (soit moins de 1,5 millions USD).

Au 31 Décembre 2016, l’encours des factures en souffrance de l’Etat avoisinait les 100 millions USD.

Par ailleurs, l’enquête sur le niveau de satisfaction de la clientèle de la REGIDESO réalisé en 2011, montre que 73,4% des ménages estiment le tarif excessif. L’augmentation de tarif devrait dépendre des études tarifaires qui précisent la capacité et la volonté des habitants à payer l’eau.

Il n’est donc pas normal, soutiennent certains analystes, que les abonnés domestiques et autres payent les factures en constante augmentation alors que l’Etat qui a plus de moyens brille d’insolvabilité.

Zoom Eco 

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :