Connect with us

a la une

Arsène Mukendi : « lutte contre la corruption, la vision du chef de l’Etat Tshisekedi »

Published

on

Arsène Mukendi : « lutte contre la corruption, la vision du chef de l'Etat Tshisekedi » 1

[TRIBUNE] – Bien que la corruption existe dans toutes les sociétés- à des dimensions et catégories différentes – la laisser croître de manière incontrôlée depossede l’état des recettes afin d’assurer les besoins nécessaires de la population.

La corruption est un phénomène à la fois endémique et systémique. Elle a un impact sur la justice, les milieux politiques, l’administration publique, la passation des marchés publics, etc. Bref, elle gangrène le tissue économique et social du pays.

Lors de sa récente visite à Washington, le président de la république démocratique du Congo, Son Excellence Monsieur Félix TSHISEKEDI, a réitéré la promesse de lutter contre la corruption, devenue une gangrène en RDC. Il a ensuite prôné de mettre en place un cadre juridique efficient permettant de renforcer en premier lieu la lutte contre la corruption et la délinquance fiscale. Cette stratégie vise également l’ensemble des rouages de l’administration publique.

Qu’est-ce que la corruption ?

La corruption vient du latin corrumpere, qui signifie << briser complètement, détériorer physiquement ou moralement >>. La conception de corruption varie évidemment selon les législations nationales. Toutefois, la ratification de traités internationaux a permis à plusieurs pays, dont la RDC, d’harmoniser leur compréhension de la corruption au travers l’adoption des lois et des concepts juridiques proches.

Dans l’ouvrage << Combattre la corruption : enjeux et perspectives >>, on la définit comme une pratique qui vise à proposer sans droit, directement ou indirectement, des offres, des promesses, des dons, des présents ou des avantages quelconques pour obtenir d’une personne dépositaire de l’autorité publique, chargé d’une mission de service public, qu’elle accomplisse ou qu’elle s’abstienne d’accomplir un acte de sa fonction, de sa mission ou de son mandat ou facilité par sa mission ou son mandat.

Pourquoi lutter contre la corruption ?

Lorsqu’un état est déterminé à mettre en place des garde-fous permettant la construction d’une nation forte dans le respect strict de l’état de droit, tel que souligné par le chef de l’état, l’application de la redevabilité et de la transparence dans la gestion des deniers publics sont deux conditions sine qua non.

À l’aire de la mondialisation, les gouvernements font face à des nombreuses pressions sur la réforme de leurs activités afin de les rendre plus dynamiques et, introduire des mesures aptes qui démontrent que les fonds publics sont gérés de manière juste, honnête et efficace.

Sans cela, il y a dysfonctionnement des services publics, inefficacité de l’action de l’état et un secteur privé dans l’impasse. Par manque de réglementation sur la lutte contre la corruption, certains pays sont confrontés à un faible niveau d’investissements directs étrangèrs, à des faibles classements sur les indices globaux d’intégrité et aux problèmes liés à la réputation.

Justice congolaise face à la lutte contre la corruption

La justice est un élément-clé qui pose les bornes de l’acceptable et de l’inacceptable et joue un rôle dissuasif permettant de contenir l’hémorragie de la grande corruption et de détournement des deniers publics.

Cela se manifeste par un travail diligent et efficace sur des cas emblématiques, pouvant conduire à l’établissement des précédents, et au mieux, à la création d’une jurisprudence afin de favoriser des changements dans le cadre juridique du pays et d’apporter des transformations sociales significatives.

Ainsi, l’appel du président de la république vise à remettre le pays sur les bons rails et s’assurer que les différents instruments juridiques nationaux et internationaux sur la corruption jouent convenablement leur rôle en la matière.

Arsène MUKENDI,

Expert international sur la lutte contre la corruption et la fraude.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :