Connect with us

a la une

RDC : Doing Business 2020, le Comité de pilotage valide la feuille de route

Published

on

Le Comité de pilotage de la RDC a validé, ce 24 septembre 2018, la feuille de route des reformes entreprises sur huit indicateurs pour faciliter les affaires. Il s’agit des indicateurs : création d’entreprise, transfert des propriétés, obtention des prêts, raccordement à l’électricité, paiement des taxes et impôts, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité.

Le ministre d’État, ministre du Plan, Modeste Bahati a noté cette validation au niveau du Comité de pilotage, qui en est l’organe décisionnel, n’est qu’une formalité. Cependant, a-t-il insisté, cette feuille de route devrait être opérationnelle et faire l’objet de suivi permanent pour faire de la RDC la véritable terre d’investissements.

«L’amelioration du climat des affaires étant une affaire nationale et un processus continu et pour lequel les résultats ne sont palpables qu’après un certain temps, tenons-nous la main pour relever ce grand défi afin de conduire notre pays à l’émergence en 2030 et un pays développé en 2060 par l’assainissement du climat des affaires et l’attraction des investissements porteurs de croissance et de développement, a – t – il précisé.

Cette feuille de route des reformes validée est élaborée par le Groupe d’experts provenant de toutes les institutions réformatrices et du secteur privé à trois volets.

Le premier est lié aux réformes Doing Business 2020 pour les mesures urgentes à court terme devant être mises en oeuvres en perspective du Rapport Doing Business 2020. Le second touche les réformes Doing Business à long terme. Et enfin, le troisième cible les réformes relatives à l’environnement général des affaires en RDC .

Pour Bahati Lukwebo, «aucun développement inclusif, aucune croissance économique ne peut se concevoir sans une véritable émergence d’un secteur privé épanoui. Ce dernier étant la conséquence logique de l’amélioration du climat des affaires et des investissements au pays qui n’est possible qu’à travers la mise en oeuvre de véritables réformes en  profondeur.»

 

Le véritable défi à relever consiste à faire tomber tous les anti valeurs et la corruption en RDC, lesquelles constituent un frein au décollage économique en dépit de toutes les potentialités que le pays regorge.

Aussitôt validée, la feuille des routes de réformes DB 2020, Bahati Luwebo a demandé à chaque ministère, service réformateur concerné, et le secteur privé de s’approprier ces reformes pour avoir des résultats positifs.

Certains membres du gouvernement dont le ministre des PME, ceux des Affaires foncières, du Commerce Extérieur et des délégués du sécteur public et privé ont pris part à cette rencontre à Sultani Hotel de la Gombe.

Michel EFAKA | Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :