Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : La stabilité et la croissance économiques mises à rude épreuve, dixit Joseph Kabila

Published

on

Dans son discours à l’occasion de la fête de l’indépendance de la RDC le 30 juin 2016, le Président Joseph Kabila a fait remarquer que la stabilité et la croissance économiques de la République Démocratique du Congo sont mises à rude épreuve.

«Après avoir résisté vaillamment pendant plusieurs mois, la stabilité et la croissance économique de notre pays, amorcées au prix de beaucoup de sacrifices, depuis 2001, sont aujourd’hui mises à rude épreuve », a – t – il estimé.

Il justifie cette turbulence par le choc exogène découlant de la baisse continue des cours des matières premières d’exportation, qui affecte plusieurs pays en Afrique et dans le monde.

RDC : L’incertitude politique freine la croissance, selon le FMI

Affirme comprendre les difficultés auxquelles font face les populations, au regard de la baisse du pouvoir d’achat, le Chef de l’Etat Joseph Kabila a rappelé que l’amélioration des conditions des vies des congolais demeure une priorité. A lui de rassurer que le gouvernement va limiter les effets néfastes de cette crise.

« Nous allons accentuer nos efforts de stabilisation économique et monétaire, à travers la mise en œuvre des 28 mesures économiques à caractère prioritaire et celle de la loi des finances rectificative de l’exercice 2016 que je viens de promulguer », a – t – il précisé.

Par ailleurs, le Président de la République a annoncé avoir instruit le gouvernement pour la mise en place du Fonds spécial de Promotion de entrepreneuriat et de l’Emploi des Jeunes en RD Congo.

Quant aux processus électoral relancé depuis le 10 février dernier par l’appel d’offre international en vue de l’acquisition du matériel électoral, le test pilote des kits d’enrôlement, l’attribution des marchés aux entreprises jugées compétitives et maintenant avec la promulgation de la loi sur l’enrôlement des électeurs, Joseph Kabila a réitéré sa détermination.

« Plus rien ne pourra arrêter le train des futures élections », a – t – il déclaré avant de rassurer que : « toutes les dispositions ont été prises en vue du financement de ce processus dans toutes ses séquences tel que prescrit par la loi ».

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : La BCC intervient avec 50 millions USD sur le marché de change

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito