Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Vodacom Cyber code, pour lutter contre la cybercriminalité !

Published

on

Vodacom Cyber Code, c’est ce nouveau programme d’éducation que lance Vodacom sur la protection et la sécurisation des données confidentielles en vue de combattre la cybercriminalité. Par «données confidentielles», il faut comprendre le Nom, les numéros de téléphone, les coordonnées bancaires, les adresses qui se trouvent dans votre téléphone.

Pourquoi le programme Vodacom Cyber code?

Le « Cyber Code» est un mécanisme de contrôle qui vise la sécurisation des informations que les abonnés utilisent quotidiennement. Destiné à tous les professionnels (abonnés, employés, partenaires d’affaires, etc.), il est aussi un programme d’éducation à la cyber sécurité. Ceci pour deux raisons, Vodacom Congo connecte ses abonnés aux multiples réseaux sociaux aux côtés du web regorgeant en outre de nombreux risques potentiels.

Des piratages de comptes aux cyber-attaques, en passant par les multiples types d’usurpation d’identité, les menaces à la sécurité des données des personnes et des entreprises représentent ainsi une préoccupation croissante en cette ère de la digitalisation.

Deuxièmement, considérant que le coût de la cybercriminalité dans le monde atteindra 6 000 milliards de dollars d’ici 2021, cette entreprise de Télécoms anticipe en mettant en place un système de protection des informations de ses abonnés dénommé « Cyber Code ».

Sept règles incontournables pour la protection des données confidentielles des personnes et des entreprises :

1.Toujours classifier, étiqueter et protéger les informations avec lesquelles vous travaillez.
2. Ne jamais partager ou réutiliser vos anciens mots de passe.
3. Toujours supprimer les accès lorsque qu’un employé change de rôle ou quitte l’entreprise.
4. Ne jamais cliquer sur des liens ou télécharger des fichiers sans en connaitre la source et signaler tout comportement suspect.
5. Toujours utiliser une authentification à plusieurs facteurs pour les systèmes distants contenant des informations sensibles.
6. Toujours appliquer les derniers correctifs de sécurité et configurer les systèmes de manière sécurisée.
7. Ne jamais autoriser les systèmes en fin de vie non pris en charge dans l’infrastructure Vodafone et rapporter tous produits ou services non sécurisés.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito