Connect with us

a la une

RDC : Budget électoral, Kabila confirme l’autofinancement sur fond de doutes !

Published

on

RDC : Budget électoral, Kabila confirme l’autofinancement sur fond de doutes !

Dans son message des vœux à la nation, le Président de la République Joseph Kabila a évoqué le principe de « souveraineté » pour confirmer l’autofinancement du Budget électoral (432 millions USD pour les scrutins de 2018) par le Gouvernement congolais. Ce qui signifie clairement que le Gouvernement s’est préparé à by-passer l’apport de ses partenaires financiers qui semblent tergiverser et conditionner leurs mises. Mais l’expérience budgétaire des années précédentes dites aussi « électorales » attise les doutes des certains observateurs et analystes. 

Joseph Kabila, visiblement convaincu du caractère irréversible du processus électoral, n’y est pas allé par le dos de la cuillère.

« Ce processus relevant de la souveraineté nationale et son financement étant totalement pris en charge par le gouvernement de la République, je vous invite à vous en approprier et à assumer ainsi, à travers cet acte, l’exercice de votre droit à l’autodétermination. J’en appelle à cet effet à la vigilance de tous et à l’engagement de chacun afin de barrer la route à tous ceux qui, sans y croire, s’étant servis du prétexte des élections depuis quelques années, seraient tentés aujourd’hui de recourir à la violence pour interrompre le processus démocratique en cours et plonger le pays dans l’inconnu ».

A cet effet, dans le Budget de l’Etat de l’Exercice 2018 qui vient d’entrer en vigueur depuis ce 1er Janvier, il est prévu un montant total de 502 millions USD pour la finalisation des opérations de révision du fichier électoral et les 3 premiers scrutins prévus dans le calendrier électoral.

A RE(LIRE) : La CENI déclare 2018 «année Electorale» !

Ce doute est fondé sur le fait qu’en 2017, une ligne budgétaire de 764 millions USD a été prévue pour les élections en Décembre de la même année. Si le Gouvernement a connu de difficultés notamment financières pour mobiliser ces fonds et les décaisser concrètement en faveur de la CENI, d’autres raisons ont concouru au report de ces élections en 2018.

Pour des analystes avertis, le budget électoral ne devrait plus être un prétexte pour la non organisation des élections en RDC le 23 Décembre 2018. Car, estiment – ils, les congolais électeurs en ont assez de prendre leur mal en patience. Wait and see !

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Edito

Advertisement