Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : G13 encourage l’identification de la population d’ici à décembre 2022 moyennant 300 millions USD

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : le groupe de 13 encourage l'identification de la population (USD 300 millions) contre l'enrôlement des électeurs (USD 600 millions)

Le groupe de 13 personnalités politiques ayant initié une série d’échanges avec les différentes parties prenantes en vue de la recherche d’un consensus autour des réformes électorales a encouragé l’identification de la population évaluée à 300 millions USD.

Le directeur général de l’Office national de l’identification de la population (ONIP) a eu un entretien, ce 25 août 2020, avec ces promoteurs des élections apaisées et dépourvues des germes de contestations.

Avec Richard Ilunga de l’ONIP, les réflexions ont tourné autour de l’obtention de la carte d’identité par chaque congolais grâce à l’identification générale de la population. Opération grâce à laquelle, il serait possible d’extraire le fichier électoral à un coût global réduit de moitié. 

Autrement dit, entre les estimations de 600 millions de dollars américains pour l’enrôlement simple des électeurs et l’identification de la population qui coûterait 300 millions de dollars américains, le choix est clair de privilégier l’option de l’identification nationale en donnant à l’ONIP des moyens nécessaires.

Le Groupe de 13 a jugé nécessaire d’approcher cette institution, dans le cadre des ses consultations des parties prenantes, pour apporter sa contribution à la démarche. 

« Nous pensons appuyer les efforts qui sont fournis ici. Et nous allons mobiliser des énergies nécessaires pour qu’à terme, nous puissions atterrir selon la promesse qui nous a été donnée ici, d’avoir d’ici décembre 2022, des cartes d’identité pour tous les congolais. Et d’ailleurs d’un trait, nous pourrons extraire le fichier électoral et aller aux élections en 2023, dans les délais », a déclaré le député Jean-Jacques Mamba qui a fait la restitution de cette rencontre.

Le porte-parole de circonstance du Groupe de 13, Jean-Jacques Mamba, a signifié que durant trois cycles électoraux, les congolais n’ont pas utilisé des cartes d’identité. Car, la Rd Congo est l’un des rares pays au monde, dont les habitants n’ont pas de cartes d’identité.

« Nous savons que notre pays traverse des moments difficiles, la Covid-19 est passée par là, et que nos finances ne sont pas des meilleures. Nous pensons qu’avec une volonté politique et certains partenariats, il est possible de mobiliser 300 millions de dollars américains, à l’horizon 2021 », a renchéri l’élu de Lukunga. 

Le directeur général Richard Ilunga a rassuré ses hôtes de sa disponibilité à travailler pour qu’en décembre 2022, les cartes d’identité soient entre les mains des congolais. 

« Nous avons besoin d’un fichier complet qui aura vocation pérenne, de sorte qu’en 2028 ou 2033, que nous n’ayons pas à dépenser les mêmes sommes d’argent », a conclu Jean-Jacques Mamba.

Harris KASONGO

Advertisement

Edito