Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : le Gouvernement s’active pour honorer ses engagements avec l’Association des professeurs et les enseignants de l’EPST (CCE)

Avatar of La Rédaction

Published

on

RDC : le Gouvernement s'active pour honorer ses engagements avec l'Association des professeurs et les enseignants de l'EPST (CCE)

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) se mobilise pour honorer ses engagements pris dans le cadre des accords conclus avec l’Association des professeurs et les enseignants de niveau primaire, secondaire et technique (EPST).

Cette annonce a été faite, le mercredi 28 septembre 2022, à Kinshasa par le Ministre d’État, Ministre du Budget, Aimé Boji, a l’issue de la réunion du Comité de conjoncture économique présidé par le Chef du Gouvernement congolais, Jean-Michel Sama Lukonde.

Très préoccupé par la situation qui prévaut dans le secteur de l’Enseignement supérieur et universitaire, notamment la grève déclenchée par les professeurs d’universités, le Premier Ministre Sama Lukonde et tous les autres membres du Comité de conjoncture économique ont souligné la nécessité pour le Gouvernement congolais d’honorer ses engagements pris dans le cadre des accords conclus avec l’Association des professeurs et les enseignants de l’EPST.

Aimé Boji a indiqué que des pistes des solutions ont été préconisées en vue de parvenir à la levée de ce mouvement de grève.

« Cette réunion a connu la participation du Ministre de l’ESU et de la Vice-Ministre de l’EPST autour de deux questions principales. La première concerne la grève déclenchée par l’Association des professeurs d’universités à la suite de la signature de l’accord de Bibwa en février 2022. Les enseignants ont décrété cette grève parce que le Gouvernement tarde à exécuter certains engagements pris dans ces accords. A cet effet, le Gouvernement propose certaines solutions et le Ministre en charge de l’ESU va communiquer ces propositions des solutions aux professeurs d’Universités, à leurs syndicats pour que nous puissions mettre fin à ce mouvement de grève. Pour ce qui est du secteur de l’EPST, la Vice-Ministre a rassuré le Comité de conjoncture que la situation est stable mais elle a attiré l’attention sur la nécessité de mettre en application certains aspects des résolutions des engagements pris par le Gouvernement à Bibwa notamment en ce qui concerne le réajustement de la prime de gratuité qui doit être payée aux enseignants de l’école primaire. », a déclaré Aimé Boji.

Il faudrait rappeler que depuis plus d’une semaine, les professeurs d’universités congolaises ont lancé une nouvelle fois un mouvement de grève.

Ces derniers dénoncent ce qu’ils qualifient de « manque de volonté de la part du Gouvernement pour honorer les engagements pris dans les accords conclus avec l’Association des professeurs ».

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Edito