Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : les enjeux majeurs du confinement de la commune de la Gombe!

Published

on

RDC : les enjeux majeurs du confinement de la commune de la Gombe!

Plusieurs barrières sont installées dans toutes les entrées qui conduisent à la commune de la Gombe ce lundi 06 avril 2020. Cela fait suite à la décision du Gouverneur Gentiny Ngobila de mettre cette commune en quarantaine durant deux semaines. Plusieurs enjeux justifient ce confinement.

D’abord, la commune de la Gombe, est considérée comme l’épicentre de la pandémie au Covid-19 en RDC. C’est à partir de la Gombe que le virus se répand petit à petit dans les autres communes.

Aussi, au cours du confinement, toutes les commissions des équipes de la riposte, notamment  de la Prévention et contrôle de l’infection (PCI), de la surveillance épidémiologique, du laboratoire et de la communication seront impliquées pour la bonne marche de cette activité.

Pendant ces 14 jours, une désinfection massive est prévue :

Les bureaux et les principaux bâtiments se trouvant dans la commune de la Gombe sont concernés. Une fois que tout sera nettoyé à la Gombe, les autres communes seront attaquées.

Quant aux personnels de maison, notamment les chauffeurs, les sentinelles, les jardiniers, et domestiques où seront détectés des cas positifs à Gombe seront suivis dans leurs communes de résidence pour passer au dépistage et les cas positifs seront isolés.

La gravité de cette opération explique la présence de plusieurs barrières notamment sur le croisement des avenues de la Libération (ex-24 Novembre) et Mont des arts. Un peu plus loin, sur le croisement de l’avenue Haut- Commandement et Prince de Liège ; les avenues avoisinantes le rond point Socimat et une autre barrière à la sortie du boulevard sur Colonel Mondjiba.

Au-delà du respect de ce confinement, il s’observe quelques constats malheureux. En effet, des policiers qui filtrent les entrées et sorties ne sont pas protégés: Pas de masque, pas de gants ni même de thermoflash pour prélever la température alors qu’ils approchent toutes ces personnes qui passent par là dont certaines pourraient être porteuses de ce virus.

Enfin, il faut également signaler que certaines personnes se sont vues refuser l’accès à la Gombe malgré le port de leurs macarons. A leur grande surprise, un autre modèle de macaron avait remplacé le tout premier.Une situation qui a fort dérangé certains travailleurs dont les professionnels de médias qui n’ont pas pu accéder à leurs lieux de travail. Ils espèrent qu’une solution sera trouvée le plus vite possible pour leur permettre de remplir leur rôle d’informer la population.

Nadine Fula

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito