Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : plus de 10 millions USD du Japon en faveur des personnes vulnérables dans l’Est du pays

Avatar of La Rédaction

Published

on

32FD4778 D901 43AF 9054 517E9A29DF97

Le Gouvernement japonais a décaissé 10,4 millions de dollars pour faire face aux besoins urgents de plus de 6 millions de déplacés de guerre dans la partie Est de la République Démocratique du Congo .

Ce financement devrait permettre d’élargir la portée du Programme alimentaire mondial aux personnes les plus exposées aux risques, en particulier dans l’Est du pays.

« Ce financement contribuera à étendre la portée du Programme alimentaire mondial (PAM) aux personnes les plus exposées aux risques, en particulier dans l’Est du pays où le conflit a déplacé près d’un million de personnes en quelques mois seulement. Nous devons répondre aux besoins immédiats et également jeter les bases d’un développement à long terme afin que les familles aient un meilleur accès à une alimentation saine. », a déclaré Peter Musoko, représentant et Directeur-pays du PAM en RDC.

A en croire le communiqué du PAM, sur le montant total de 10,4 millions de dollars décaissés par le Gouvernement japonais, 9,7 millions USD sont destinés à une aide alimentaire et nutritionnelle d’urgence aux familles déplacées par le conflit, et 712,481 dollars américains pour les repas scolaires dans les provinces du Kasaï et du Kasaï Oriental.

« Avec plus de 6 millions de personnes déracinées de leurs foyers et de leurs moyens de subsistance, et 4,6 millions de cas d’enfants nécessitant un traitement contre la malnutrition dans tout le pays, ce don arrive à un moment critique», a dit M. Musoko.

D’après l’Ambassadeur du Japon en RDC, M. Hidetoshi Ogawa, ce soutien financier vise à renforcer la sécurité alimentaire et la résilience dans les situations d’urgence, et à contribuer à l’élimination de la faim dans les écoles et à l’amélioration de la scolarisation des enfants.

« Au cours des six prochains mois, le PAM aura besoin de 548,5 millions de dollars américains pour maintenir ses opérations en RDC, y compris ses opérations dans l’Est de la RDC, où la violence a provoqué des déplacements massifs », a-t-il souligné.

Mitterrand MASAMUNA

Advertisement

Edito

ZoomEco TV