Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Les trois conséquences de l’arrêt des travaux du mausolée d’Etienne Tshisekedi !

Published

on

Le report sine die du retour à Kinshasa de la dépouille d’Etienne Tshisekedi ainsi que le retrait de l’accord de la famille ont motivé la décision de la Ville de Kinshasa d’ordonner, lundi 6 mars 2017, l’arrêt définitif des travaux de construction du mausolée de cet ancien dignitaire de la République.

Cependant, cette décision entraine trois conséquences, à savoir : l’annulation d’attribution du carré spécial pour l’inhumation qui retourne dans le patrimoine de l’Etat, l’engagement des travaux de préservation du site en attendant la nouvelle orientation de son aménagement et l’évaluation financière entre le maître d’ouvrage et le constructeur.

Vue aérienne de l’espace retourné dans le domaine de l’Etat. Ph. Tiers

Argent jeté par la fenêtre ?
Pour aménager cet espace d’une valeur minimum de 500 000 dollars américains (au regard de son emplacement) attribué gracieusement à la famille Tshisekedi par l’Etat, le gouvernement Samy Badibanga avait engagé 250 000 dollars américains pour financer les travaux.

A ce stade, une évaluation financière pourrait être faite avec le constructeur afin de voir comment entreprendre les travaux de préservation du site afin de ne pas perdre les fonds engagés. Dès lors que le site retourne dans le domaine de l’Etat, la Ville de Kinshasa pourrait librement affecter cet espace et l’utiliser autrement.

A RE(LIRE) : RDC : 250 000 USD pour l’aménagement du mausolée de Tshisekedi !

Sur ces 500 mètres carrés, plusieurs caveaux pourraient bien être aménagés et réservés pour les sépultures d’autres dignitaires de l’Etat. A moins que le Gouverneur de la Ville revienne sur sa décision, au cas où la famille Tshisekedi changerait de position, pour lui réattribuer cet espace.

En attendant, le droit né de l’arrêté d’André Kimbuta n’existe plus. Et l’Etat congolais ne perd rien d’autant plus que le projet de ce carré spécial peut bien être réorienté et utilisé pour d’autres fins. A suivre !

Zoom Eco

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito