Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : bilan financier d’appuis de l’UE aux infrastructures routières et fluviales

Published

on

L’Union européenne a appuie le gouvernement congolais dans le renforcement de l’unité nationale, laquelle passe notamment par des infrastructures viables et un système de transport stratégiquement cohérent et complémentaires. Si pour le 10ème FED (Fonds européen de développement) les engagements de 311,610 millions d’euros ont été exécutés à 83,77% à fin 2017, pour le 11ème FED ils sont chiffrés à 150 millions d’euros.

Sur base de besoins présentés par la RDC, l’Union européenne a axé ses interventions dans le secteur des infrastructures à des interventions précises.

Orientations des projets

Au niveau routier, les 10ème FED (en cours d’exécution) et le 11ème FED (récemment signé) ont porté, à titre d’exemple, leurs actions sur la route nationale n°1, longue de 3300 Km, assurant la liaison entre les localités de Banana (au Kongo Central) et Sakanya (dans l’Ex. Katanga) et présentant divers points de jonction avec les autres modes de jonction.

Au niveau des voies navigables, le 10ème FED assure actuellement les ressources pour l’amélioration de la navigabilité du bief moyen du fleuve et la rivière Kassaï. Et ce, dans le cadre du Projet d’appui à la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC (PANAV).

Ce projet a concerné 4 parties : Hydrographie et hydrologie ; Aménagement et entretien des voies navigables ; Infrastructures portuaires et Formation et appui institutionnel.

Etat de décaissements

Les interventions de l’Union Européenne dans le secteur des infrastructures pour le 10ème FED se sont chiffrées comme suit :

  • Pour la Route Nationale n°1 (RN1) sur les 113,700 millions d’euros prévus, il a été décaissé 95,274 millions d’euros, soit 83,80%.
  • Pour le projet d’entretien et de réhabilitation des infrastructures routières et d’amélioration de l’assainissement urbain (PARAU) sur 109, 410 millions d’euros, les paiements cumulés au 31 décembre 2017 ont été de 106,413 d’euros, soit 97,26% du taux de décaissement.
  • Pour le programme d’appui à la navigabilité des voies fluviales et lacustres en RDC, sur 60 millions d’euros prévus, 35,749 d’euros ont été décaissés, soit 59,58%.
  • Pour la réhabilitation des voiries de Goma, sur 28,5 millions d’euros prévus, 23,612 ont été décaissés, soit 82,85%.

Quant au 11ème FED, récemment signé, les 150 millions d’euros sont affectés à la réhabilitation de la Route nationale n°1 dans sa section Tshikapa-Mbujimayi.

Tous ces renseignements ont été mis à la disposition de la presse lors de la matinée d’échange organisé récemment à Kinshasa. Ils sont contenus dans le Rapport annuel 2017 publié par la Cellule d’Appui à l’Ordonnateur national du Fonds Européen de Développement (COFED).

A RE(LIRE) : Union européenne, les réalisations de 2017 chiffrées à 98,09 millions d’euros

Si cette rencontre a outillé la presse à comprendre notamment les mécanismes de choix des interventions et de passation de marchés, les professionnels des médias ayant pris part ont émis le vœu de voir l’Union européenne s’investir davantage pour se rassurer de l’appropriation de ces ouvrages par les congolais.

Nadine FULA | Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito