Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : «économie et sécurité», l’objet de la visite de Tshisekedi en Tanzanie et au Burundi !

Published

on

Le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi vient d’entamer, ce jeudi 13 juin 2019, une visite qui va l’amener successivement en Tanzanie et au Burundi. Pour ce double déplacement, il a posé son curseur sur les questions économie et sécuritaires.

 

Si ces deux visites officielles rentrent dans le cadre de la normalisation et du renforcement des relations diplomatiques avec tous les pays voisins de la RDC, à Dar-es-Salam, le président de la République Tshisekedi va rencontrer son homologue Tanzanien, John Magufuli.

Il est prévue que les deux chefs d’État échange entre autres sur les perspectives économiques entre ces deux pays qui partagent une longue frontière lacustre.

En effet, la RDC et la Tanzanie ont convenu depuis 2016, à l’époque du président Kabila, de poursuivre les activités d’exploration pétrolière et de gaz communs dans le lac Tanganyika.

Les deux pays ont même eu signer, à Dar-Es-Salaam, un mémorandum d’accord pour l’exploration et le développement des hydrocarbures en commun dans le lac Tanganyika. Assurément, dans le sens de la continuité des affaires, ce sujet sera au menu.

A Bujumbura, outre les échanges économiques, le président de la République ne manquera pas d’évoquer avec son homologue burundais les questions sécuritaires dans la pleine de la Ruzizi. Cette région connaît une recrudescence des cas de braquages, d’enlèvements et de vol du bétail.

Cette situation affecte également les commerçants établis sur l’axe Bukavu-Uvira. Les rebelles burundais du FNL accusés d’être à l’origine de l’insécurité à la frontière entre la RDC et le Burundi.

Un dalot relie la localité de Gatumba côté burundais à la localité de Kavimvira en RDC. Il se trouve sur un axe stratégique pour les économies du Burundi et de la RDC. C’est un lieu stratégique où passent les marchandises en provenance du Burundi vers les villages de la province du Sud Kivu.

Au de demeurant, le président Tshisekedi est visiblement plus que déterminé à renforcer des liens économiques avec les pays voisins.

Aux travaux de Malabo, il a arraché l’accord de principe du financement par la Banque africaine de développement (BAD) des travaux de Inga III, l’un des projets intégrateurs.

Il vient ainsi s’ajouter à ce qui a déjà été un acquis pour la construction du pont route-rails reliant Kinshasa et Brazzaville présentés comme des projets intégrateurs.

Du Haut de la tribune de Malabo, Felix Antoine Tshisekedi a pris la parole pour soutenir les initiatives régionales susceptibles de booster le développement africain.

Après sa participation aux assemblées annuelles du Groupe de la banque africaine de développement (BAD) à Malabo, le chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi a fait une escale technique à Kinshasa avant de repartir pour Dar-Es-Salaam et Bujumbura.

Nadine FULA

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito