Connect with us

a la une

RDC : Kabila reçoit les sept patrons des géants miniers ce mardi 6 mars 2018 !

Published

on

RDC : Kabila reçoit les sept patrons des géants miniers ce mardi 6 mars 2018 ! 1

Le chef de l’Etat Joseph Kabila va accorder une audience à sept patrons des sociétés minières ce mardi 6 mars 2018 à Kinshasa. Au menu des échanges : la révision du Code minier de 2002 à laquelle l’industrie minière s’oppose notamment à cause de l’augmentation de la fiscalité. D’après une source crédible, l’invitation officielle leur a été lancée le week-end dernier par le ministre des Mines, sur instruction du Président de la République. 

En effet, cette audience intervient à la demande des opérateurs miniers qui ont adressés au chef de l’Etat deux courriers officiels respectivement le 30 janvier et le 08 février 2018. La démarche pour eux consiste à faire valoir leur point de vue face au problème qu’ils estiment « d’importance fondamentale pour l’avenir de l’industrie minière en RDC et le développement économique du pays ».

Alors que Code minier est déjà adopté au Parlement et en instance de promulgation par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, ces grands patrons miniers ont fait front commun pour formuler une réponse commune aux changements approuvés par l’Exécutif et le Parlement contre leur volonté.

Motivant la nécessité de l’audience sollicitée, ils ont estimé que la Chambre des mines, qui dépend de la FEC, n’a pas été capable de communiquer et de consolider de manière satisfaisante leurs souhaits durant le réexamen du Code minier.

Toutes ces questions seront abordées sans ambages entre Joseph Kabila et ses interlocuteurs que sont : Mark Bristow de Randgold Resources, Kalidas Madhavpeddi de CMOC international, Ivan Glasenberg de Glencore, Srinivasan Venkatakrishnan d’Anglo Gold Ashanti, Lars-Eric Johanson d’Ivanhoe Mines, Qixue Fang de Zijin Mining Group et Mark Davis de MMG.

Si le ministre des Mines a, dans sa lettre, indiqué le jour, il n’a cependant affirmé que l’heure et le lieu de l’audience leur seront communiqués dans les meilleurs délais.

« A cet effet, je vous demande de prendre toutes les dispositions nécessaires, pour votre participation personnelle à cette séance de travail », a insisté Martin Kabwelululu.

A la lumière du contenu du cahier de charge des opérateurs miniers, d’aucuns s’interrogent si le chef de l’Etat voudra bien répondre positivement aux préoccupations de l’industrie minière. Car, estiment – ils, accéder à ces préoccupations signifie renoncer à la promulgation du Code minier et son renvoie au Parlement pour la réouverture des discussions. Joseph Kabila le fera – t – il ?

Zoom Eco

A RE(LIRE) :

RDC : promulgation ou non du Code minier, pourquoi la décision de Kabila traîne ?

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Edito

Advertisement
%d blogueurs aiment cette page :