Quantcast
Connect with us

a la une

RDC : Budget des obsèques de Tshisekedi, Shadari soumis à l’épreuve de rédévabilité !

Published

on

Pour raison de transparence et de rédévabilité, le Vice Premier Ministre et Ministre de l’intérieur devrait rendre public le budget des obsèques d’Étienne Tshisekedi mis à charge du trésor public. En tant que Président de la Commission spéciale mise sur pied par le gouvernement pour cette tâche, la responsabilité incombe à Emmanuel Shadari de révéler au peuple congolais, principal contribuable, la hauteur des fonds y relatifs ainsi que leur affectation dans les moindres détails.

Si c’est pour des raisons évidentes que le Gouvernement a décidé d’assurer la prise en charge totale des funérailles de ce Premier Ministre Honoraire, cela signifie qu’aucun autre frais lié à l’organisation de celles-ci, suivant les postes du budget préalablement convenus, ne peut être couvert par la famille du défunt.

Ainsi donc, des démarches du rapatriement du corps à l’inhumation en passant par l’organisation des hommages officiels et populaires, toutes les factures seront payées par le trésor public congolais. Les principales rubriques étant le transport du corps et membres de famille, l’aménagement des espaces ciblés avec toute la logistique qui va avec, la construction du mausolée, etc.

Par l’entremise de son porte-parole, le gouvernement congolais a déjà annoncé l’organisation d’un voyage de membres de la famille et des officiels à Bruxelles, sauf imprévu ce mercredi 8 février 2017, dans l’objectif de ramener la dépouille de l’opposant historique.

Si le Palais du peuple a été identifié comme lieu devant abriter ces obsèques à des dates à preciser, le choix du cimetière est à convenir entre la famille Tshisekedi et le Gouverneur de la ville de Kinshasa.

A tout prendre, le grand défi à relever semble être sécuritaire. Et cela, tant pour les forces de l’ordre dans l’encadrement professionnel des foules que pour les partis politiques de l’opposition dont l’UDPS pour la discipline de leurs membres.

Côté finances, cette pratique de recevabilité ne sera pas une première. Feu le Ministre de la Culture, Baudouin Banza Mukalayi l’a fait avec brio pour les obsèques de l’icône de la Rumba africaine, Papa Wemba. La contribution du Gouvernement à ces funérailles s’est élevée à 300 000 dollars américains.

Tout porte à croire que cet exemple de transparence financière dans la gestion de ces obsèques devrait inspirer, sans nul doute, le Vice Premier Ministre, Emmanuel Shadari. Au nom de la bonne gouvernance. Wait and see!

Zoom Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito