Quantcast
Connect with us

a la une

Droits des femmes : Une lettre ouverte à Merkel et Nkosazana

Published

on

Les femmes pour qui la vie a été généreuse n’oublient pas celles qui dans le monde subissent la maltraitance et la pauvreté, notamment en cette journée internationale des femmes. Une quarantaine de personnalités du monde entier signent une lettre ouverte parue ce dimanche dans le Huffington Post à destination d’Angela Merkel, chancelière allemande et présidente du G7 en 2015, et Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine

Parmi les signataires, les chanteuses Beyoncé, Lady Gaga et Angélique Kidjo, les actrices Charlize Theron et Meryl Streep, mais aussi des intellectuelles comme Arianna Huffington, présidente et rédactrice en chef du Huffington Post Media Group, ou des femmes d’affaires telle Sheryl Sandberg, directrice des opérations Facebook États-Unis.

Leur postulat : «La pauvreté est sexiste et cela ne changera pas tant que nous n’admettrons pas que les femmes et les filles ne sont pas traitées équitablement et tant que les dirigeants et les citoyens à travers le monde ne travailleront pas ensemble pour vraiment remédier à cette situation. »

Dans leur lettre, elles mettent en exergue deux rendez-vous importants au calendrier de 2015 d’Angela Merkel et de Nkosazana Dlamini-Zuma. «En juin, vous présiderez chacune des sommets-clés, un en Allemagne et un autre en Afrique du Sud. Toutes les deux, vous avez décidé de mettre l’autonomisation des femmes à l’agenda de ces rencontres qui se tiendront juste avant la conférence sur le financement des nouveaux Objectifs de développement durable à Addis-Abeba, en juillet, et de l’adoption de ces objectifs par les Nations unies, en septembre, à New York.»

Et les signataires de souligner : «Si les accords conclus à cette occasion sont suffisamment ambitieux, ils pourront permettre de placer l’autonomisation des femmes et des filles au cœur des nouveaux objectifs mondiaux.» 

Elles appellent les deux dirigeantes à avoir «le courage d’exiger le meilleur» pour «nous donner les moyens de nos ambitions en nous dotant de politiques et de financements suffisants pour mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici à 2030.

Des millions de femmes et de filles à travers le monde applaudiront votre courage politique – et s’assureront que les promesses faites cette année seront bien tenues dans le futur».

S’adressant à la foule au Vatican, le pape François a estimé que les femmes ont apporté une contribution essentielle à la société et qu’elles ne doivent pas être marginalisées. “Pour nous, c’est l’occasion de réaffirmer l’importance des femmes et la nécessité de leur présence dans la vie. Un monde où les femmes sont marginalisées est un monde stérile parce que non seulement les femmes donnent la vie, mais elles ont aussi la capacité de voir au-delà des choses, elles voient au dessus et au-delà”, a déclaré le pape.

Source : Le Parisien/Zoom-Eco

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Edito